Translate

lundi 25 juin 2018

La Finlande et la Fondation Anna Lindh unissent leurs forces à l’ONU dans le domaine de la jeunesse, de la paix et de la sécurité

Finland and the Anna Lindh Foundation join forces at the UN on Youth, Peace and Security

La Fondation euroméditerranéenne Anna Lindh pour le dialogue entre les cultures s’est jointe au gouvernement finlandais lors d’un forum stratégique au siège de l’ONU sur le thème « Jeunes bâtisseurs de paix pour une paix durable » (“Young Peacebuilders for Sustaining Peace”).

Le forum a eu lieu à la veille du premier Dialogue sur la jeunesse de l’Assemblée générale des Nations Unies qui vise à renforcer le dialogue dirigé par les jeunes et la consolidation de la paix au niveau mondial.

Le Président de l’Assemblée générale des Nations Unies, S.E. Miroslav Lajčák, a souligné lors de l’ouverture de la réunion : « Si l'on ne vous garde pas une place, vous continuerez sans nous. Tout au long de l’histoire, les jeunes ont créé des changements sociaux positifs avec et sans les Nations Unies. Notre pertinence dépend de la participation des jeunes et non l’inverse. »

L’Envoyée du Secrétaire général de l’ONU pour la jeunesse, Jayathma Wickramanayake, a fait référence à la nouvelle étude sur l’état d’avancement de la résolution 2250 du Conseil de sécurité de l’ONU (Jeunesse, paix et sécurité – JPS) : « Une prochaine étape de notre collaboration consiste à être plus stratégique dans l’établissement de partenariats locaux au titre de la résolution 2250 et dans le renforcement de la base de données probantes grâce à l’accès aux données et à la recherche dans le cadre d’initiatives dirigées par les jeunes. »

Mme Wickramanayake a également souligné que la Finlande était un exemple de premier plan en matière d’investissement dans la mise en œuvre de l’étude sur l’état d’avancement de la résolution JPS, et qu’elle était le premier État membre à avoir élaboré un plan d’action national au titre de la résolution 2250 qui pouvait fournir un modèle de pratique pour les États membres dans le partenariat euro-méditerranéen et la région.

Le message central de l’étude sur l’état d’avancement est qu’il existe un écart de confiance croissant entre les jeunes et leurs gouvernements, les organisations multilatérales et les organisations internationales de la société civile. Il recommande d’investir dans l’initiative qui existe en amont et est dirigée par les jeunes.

La Fondation Anna Lindh et le ministère finlandais des affaires étrangères ont signé ce mois-ci, en mai 2018, un nouvel accord de financement pour renforcer l’impact du programme de débat phare de la Fondation, « Young Mediterranean Voices ».

La Fondation Anna Lindh pour le dialogue interculturel favorise la connaissance, le respect mutuel et le dialogue interculturel entre les populations de la région euro-méditerranéenne, au travers d'un réseau de plus de 3.000 organisations de la société civile dans 43 pays. Son budget est co-financé par l'UE (10 millions d’euros) et les États membres de l'UE (6 millions d’euros).

Pour en savoir plus
Communiqué de presse
Fondation Anna Lindh – site internet

Également disponible en

Projet connexe
A pour mission de promouvoir le dialogue, le respect mutuel et le dialogue interculturel entre les gens de la région euro-méditerranéenne en travaillant par le biais d’un réseau de plus de 3000…

Aucun commentaire: