Translate

dimanche 26 octobre 2014

Renforcement des relations avec l’Algérie : retour sur les priorités, les activités et les réalisations au titre de l’IEVP (2007-2013)



Au cours de ces dernières années, le soutien de l’UE à l’Algérie s’est concentré sur laréforme économique, en particulier l’emploi (notamment des femmes et des jeunes), la diversification de l’économie et la gouvernance économique. C’est ce qu’on peut lire dans le rapport de la DG EuropeAid  « Aperçu des activités et résultats de l’Instrument européen de voisinage et de partenariat 2007-2013 » publié récemment.
     
Le rapport rappelle qu’un montant de 64 millions d’euros avait été affecté à la poursuite du programme visant à soutenir la mise en œuvre de l’accord d’association dans des secteurs très diversessentiellement par le biais des instruments Jumelage et TAIEX. L’UE a également accordé un soutien généreux à l’environnement, par le biais d’un programme d’appui sectoriel dans le domaine de l’eau et de l’assainissement (30 millions d’euros) et d’un programme axé sur la protection environnementale des zones côtières (34 millions d’euros).
 
Au total, l’aide bilatérale en faveur de l’Algérie au titre de l’IEVP s’est élevée à 336,1 millions d’euros pour la période 2007-2013.
 
En ce qui concerne le programme indicatif national (PIN) 2007-2010, un montant de 184,1 millions d’euros a été affecté à la réforme de la justice, à la croissance économique et à l’emploi et au renforcement des services publics essentiels   
 
Le PIN 2011-2013 a bénéficié d’une enveloppe de 172 millions euros pour le développement durable et la culture, la croissance économique et le développement et SPRING – transformation démocratique et renforcement des institutions. Au cours de la même période, l’UE a affecté 10 millions d’euros à l’Algérie au titre de SPRING.
 
SPRING (Support for Partnership, Reforms and Inclusive Growth, aide au partenariat, aux réformes et à la croissance inclusive) a été lancé en 2011 par l’UE à la suite de la révision de sa politique et de l’adoption d’une approche plus incitative en faveur du voisinage, l’objectif étant d’offrir une assistance supplémentaire aux pays partenaires sélectionnés. Ce programme, qui complète les dotations aux pays dans le cadre de leur PIN, est à présent totalement intégré dans l’IEV (2014-2020), qui a remplacé l’IEVP. L’objectif reste le même : promouvoir la démocratie véritable et durable en récompensant la mise en œuvre de réformes.   
 
Pour en savoir plus, consultez le rapport EuropeAid.
La coopération entre l’UE et l’Algérie vise à améliorer, directement et indirectement, la vie des citoyens. Voici un exemple de coopération, extrait du rapport. 
 
Partenariat avec des pairs
 
L’Algérie n’a pas tardé à miser avec enthousiasme sur l’instrument de jumelage,qui met l’expertise du secteur public de l’UE au service du renforcement des capacités de l’administration et des institutions d’un pays partenaire. Plus de quinze activités de jumelage ont été lancées entre l’Algérie et l’UE depuis 2008. Doté d’un budget total de 16 millions d’euros, cet instrument a favorisé la coopération dans divers secteurs parmi lesquels le commerce et l’industrie, l’agriculture et l’environnement, la santé, l’énergie et la gouvernance
   
Dans le secteur de l’eau par exemple, les capacités en eau de l’Algérie ont été renforcées et ses réseaux de distribution améliorés grâce à la surveillance de la qualité de l’eau et de la gestion de sa production et de sa distribution ainsi qu’à une meilleure analyse de sa qualité biologique et chimique.
 
Le rapport d’EuropeAid décrit les réalisations du partenariat entre l’UE et le voisinage au cours de ces sept dernières années. Il évoque les aspects généraux du soutien au partenariat du voisinage et l’effort régional, propose des ventilations par pays et présente de nombreux exemples d’activités menées sur le terrain.   
 
Pour en savoir plus
Rapport IEVP 
Info Centre – Page web sur l’Algérie 

Aucun commentaire: