Translate

samedi 2 juin 2018

SETE - 21e édition du festival de poésie méditerranéenne contemporaine du 20 au 28 juillet 2018

21e édition du festival de poésie méditerranéenne contemporaine, Voix Vives de Méditerranée en Méditerranée qui se déroulera à Sète, du 20 au 28 juillet 2018.

Des poètes de toutes la Méditerranée 
Dans des lieux quotidien 
La poésie ouverte à tous 
(Accès gratuit)

La prochaine édition du Festival aura lieu du vendredi 21 juillet au samedi 29 juillet 2017. Elle proposera plus de 680 rencontres poétiques et musicales, au rythme de plus de 75 rendez-vous quotidiens dans des jardins, publics ou privés, sur les places, dans les rues elles-mêmes transformées pour quelques jours en jardins, sur le brise-lames, au Théâtre de la Mer, en bateau…. 
Elle accueillera plus de cent poètes venus de toutes les Méditerranée : les Méditerranée africaine, des Balkans, latine, orientale, et la Méditerranée dans le monde (d’outre-Atlantique, d’Afrique ou de la francophonie). Ils seront entourés de nombreux artistes, conteurs, musiciens, chanteurs, comédiens, plasticiens qui offriront avec eux une approche plurielle de la parole poétique.

L’ouverture du Festival aura lieu le vendredi 21 juillet à 21h30 dans le jardin du Château d’eau avec le spectacle Poésicales 2017, une création du Festival réunissant de nombreux poètes et artistes invités, mêlant musique des voix et des langues en une grande fête de la poésie.

Chaque année au mois de juillet, le Festival de poésie VOIX VIVES, de Méditerranée en Méditerranée accueille à Sète plus de cent poètes venus de toutes les Méditerranée. Ils sont entourés d’artistes, conteurs, musiciens, chanteurs, comédiens qui offrent avec eux une approche plurielle de la parole poétique.

De nombreuses rencontres sont proposées chaque jour dans des lieux accessibles à tous : places, jardins publics ou privés, rues, lieux du Patrimoine situés dans une partie historique de la ville retenue pour être Le Village du Festival.

De la voix des poètes issus d’une Méditerranée à la fois une et multiple, retentit une parole de paix, de regards sur le monde, de questionnements, de rencontres entre les cultures, de bonheur du partage.

Directe, synthétique, ronde ou crue, murmurante ou hurlante, la parole des poètes révèle d’emblée les évidences que parfois on ne sait ou n’ose formuler. Evidences enfouies dans le quotidien qui aveugle, sous la crainte qui jugule le dire.

Parce que la parole des poètes crie toutes les vérités, tous les drames, tous les bonheurs, les nôtres, ceux des autres, ceux de l’autre, elle est nécessaire. Comme peut l’être l’eau à une terre desséchée, à un corps meurtri, à une bouche assoiffée.

Par Sébastien Charles - Source de l'article Hérault Tribune

Aucun commentaire: