Translate

dimanche 17 avril 2011

Euro-Méditerranée - Le Maroc déterminé à concrétiser son statut avancé auprès de l'UE

Le Maroc est déterminé à concrétiser son statut avancé auprès de l'Union Européenne (UE), a souligné, jeudi à Rabat, le Secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Youssef Amrani.

"Ce statut renferme de grands défis pour le Maroc, à la fois en terme de perspectives de partenariat avec l'UE, mais également en terme de réformes politiques, économiques et sociales à mettre en oeuvre au Maroc", a-t-il affirmé lors d'une rencontre avec une délégation de parlementaires européens en visite dans le Royaume.

Pour le diplomate marocain, la visite de cette délégation, qui représente la Commission Transports du Parlement européen, intervient à un moment où "le Maroc cherche inlassablement à construire un dialogue productif et responsable avec le Parlement européen, dont l'exemple le plus significatif est la création de la Commission Parlementaire Mixte".

S'agissant des relations spécifiques du Maroc avec l'UE, M. Amrani a souligné la dynamique positive issue du premier Sommet UE-Maroc à Grenade, de mars 2010, et du dernier Conseil d'association (Bruxelles, 13 décembre 2010) au cours desquels le Maroc a réitéré ses choix stratégiques d'arrimage à l'UE.

Au niveau bilatéral, le Maroc et l'UE tiennent annuellement le Sous-comité "Transport, Energie et Environnement" chargé de mettre en oeuvre les recommandations de coopération inscrites dans le plan d'action voisinage, dans l'Accord d'association et dans le statut avancé, a-t-il poursuivi.

Et de rappeler que dans le plein respect de ses engagements pour le développement régional euro-méditerranéen, et en complémentarité avec les pays voisins, le Maroc a enregistré durant les dernières années des réalisations importantes en matière d'infrastructures et de transports.

Par ailleurs, M. Amrani a indiqué que le situation actuelle dans la région et les aspirations légitimes des populations dans le Nord comme dans le Sud de la Méditerranée appellent tous les acteurs de cette région à une nouvelle posture appropriée, précisant que le Maroc attend que l'UE adopte, pour sa part, une approche intégrée plus attrayante basée sur un meilleur accompagnement technique et financier à la hauteur des ambitions et des réformes engagées dans chacun des pays.

Auparavant, la délégation de parlementaires européens conduite par M. Said El Khadraoui, a été reçue par les membres de la commission de l'intérieur, de la décentralisation et des infrastructures, à la Chambre des représentants et de celle des Finances, de l'équipement, de la planification et du développement régional à la Chambre des conseillers. MAP & Afriquehebdo.com - le 15 avril 2011 .

.

Aucun commentaire: