Translate

dimanche 3 avril 2011

La Bibliothèque virtuelle de la Méditerranée a dépassé les 500.000 documents numériques

La Bibliothèque virtuelle de la Méditerranée propose à ce jour l’accès direct à plus de 500.000 documents numériques – manuscrits, livres anciens, archives, photographies, cartes, etc. Ces documents sont issus d'une coopération avec plus de 70 bibliothèques, archives et musées partenaires du pourtour méditerranéen, dans le cadre d'un projet financé par l'UE.

Un communiqué de presse indique que cette base de données, développée dans le cadre du projet MANUMED et financée par l’Union européenne au titre de Euromed Heritage IV, est une bibliothèque collective visant à constituer un corpus de documents numériques libres de droit. Elle propose de nombreux outils interactifs, comme la possibilité d’enregistrer ses recherches favorites, de feuilleter virtuellement des ouvrages ou d'éditer des documents.

Aujourd’hui, des millions de manuscrits sont conservés dans les bibliothèques et les archives des pays méditerranéens, pour la plupart dans un mauvais état de conservation en raison de la détérioration des matériaux et du manque de soin ou de stratégie de conservation préventive.

En outre, le trafic illicite de ces objets ne cesse d’augmenter, alimentant un marché illégal et prospère. La richesse et la variété de ces manuscrits sont inestimables : ces manuscrits sont en effet autant d'éléments écrits de langues vernaculaires ou anciennes qui fondent les civilisations méditerranéennes. Le projet Manumed entend participer à la préservation de la diversité du patrimoine écrit et de son corollaire, le patrimoine immatériel des langues.

Il a pour priorité la formation autour du patrimoine culturel, en impliquant surtout les jeunes dans le développement de solutions modernes, en accordant plus d’attention aux langues nationales et minoritaires de la zone et en soutenant les artisans qui utilisent des techniques ancestrales au service du manuscrit. Financé par l’UE à hauteur de 17 millions d’euros, EuroMed Heritage IV contribue à l’échange d’expériences en rapport avec le patrimoine culturel, crée des réseaux et promeut la coopération avec les pays partenaires de la Méditerranée.

Il s’emploie à amener les populations locales à s’approprier leur patrimoine culturel et à favoriser l’accès à l’éducation et à la connaissance du patrimoine culturel. Il soutient un cadre pour l’échange d’expériences, des canaux pour la diffusion des meilleures pratiques ainsi que de nouvelles perspectives pour le développement d’un environnement culturel institutionnel.


.

Aucun commentaire: