Translate

dimanche 16 juillet 2017

31ème session du Conseil de l'Union Africaine : "L’Algérie, un partenaire important pour l’Europe"

31EME SESSION DU CONSEIL DU L’UNION AFRICAINE : "L’Algérie, un partenaire important pour l’Europe"

L’Algérie, de par sa stratégie de développement harmonieux et sa fine diplomatie pour le règlement de tant de conflits en Afrique, reste un partenaire de choix pour le continent européen, a soutenu dimanche à Addis-Abeba le facilitateur Union européenne-Afrique, Caraïbes et Pacifique (UE-ACP) Louis Michel.

C’est en ces termes que le facilitateur de l’union européenne, chargé des relations avec l’Afrique, les Caraïbes, et le Pacifique M. Louis Michel, présent aux travaux de la 31ème session du conseil exécutif de l’union africaine, a déclaré que « l’Algérie demeure un partenaire des plus importants sur le plan africain pour sa vision unie et indivisible du continent.» 
A ce sujet, M. Louis Michel a déclaré que : « L’Algérie est un pays extrêmement important pour l’Europe car il a toujours développé une vision unie et indivisible du continent africain», à l’issue d’un entretien avec le ministre des Affaire étrangères, M. Abdelkader Messahel, en marge des travaux de la 31e session du Conseil exécutif de l’Union Africaine(UA). 
Il a ajouté que ce partenariat est "un avantage" pour l’union européenne, tout en plaidant en faveur d’une nouvelle philosophie de la coopération entre l’Europe et l’Afrique, qui sera beaucoup plus global", ciblant notamment le secteur économique. Il a souligné également que : "L’Europe veut partager une vision globale, politique, plus économique mais beaucoup moins caritative et moins fondée sur une sorte de dépendance". 
En abordant d’autres sujets touchant aux projets communs entre les deux continents, M. Michel Louis a énoncé que : «beaucoup d’opportunités sont envisageables notamment dans les infrastructures et dans le secteur de l’énergie et la sécurité". 
A titre de rappel, il a affirmé avoir été chargé d’une mission de facilitation pour préparer les futurs accords de Cotonou qui se terminent en 2020. En ce sens, il a avisé que "les négociations vont commencer à la fin de cette année". Il a conclu son entretien que cette nouvelle session du conseil de l’union africaine est l’occasion pour élargir l’espace de ces négociations à toute l’Afrique, pour développer une stratégie gagnant-gagnant entre l’Europe et l’Afrique.

Par L.Ammar - Source de l'article Refexiondz

Aucun commentaire: