Translate

samedi 29 juillet 2017

La BERD accorde un prêt de 120 millions d’euros au projet marocain de conservation des eaux de la plaine du Saïss

EBRD provides €120 million loan for Morocco Saïss Water Conservation Project

La Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD) accorde un prêt de 120 millions d’euros au projet de conservation des eaux de la plaine du Saïss au Maroc. Ce projet contribuera à protéger le secteur agricole marocain des impacts du changement climatique.

Le financement attribué par la BERD à ce projet servira à la construction d’infrastructures d’irrigation. Il bénéficie d’une subvention, dans le cadre d’un cofinancement, de 32 millions d’euros provenant du Fonds vert pour le climat (FVC).

Au Maroc le déficit hydrique, qui est considérable, est exacerbé par les impacts du changement climatique, et l’utilisation non viable des eaux souterraines entraîne une diminution des réserves correspondantes, ce qui remet gravement en cause la production agricole et les moyens de subsistance dans les régions rurales.

L’investissement de la Banque consacré au projet de conservation des eaux de la plaine du Saïss au Maroc permettra d’améliorer la résilience face au changement climatique en soutenant la construction d’un adducteur primaire pour le transport de l’eau, qui acheminera chaque année plus de 100 millions de mètres cubes d’eau pour irriguer la plaine du Saïss.

Il permettra de cesser la surexploitation des eaux souterraines en faveur d’une utilisation durable des ressources en eaux de surface, tout en favorisant l’accès à des techniques d’irrigation efficaces conformes aux meilleures pratiques.

Le FVC est une initiative internationale unique qui répond au changement climatique par des investissements en faveur d’un développement à faible émission de carbone et résilient face aux évolutions climatiques. Créé par 194 gouvernements, il a pour objet de limiter les émissions de gaz à effet de serre ou d’en atténuer les effets dans les pays en développement, et d’aider les communautés vulnérables à s’adapter aux impacts du changement climatique.

Le Maroc, un membre fondateur de la BERD, est devenu un pays d’opérations en 2012. À ce jour, la Banque a investi environ 1,2 milliard d’euros dans 30 projets dans ce pays.

Pour en savoir plus

Also available in

Aucun commentaire: