Translate

dimanche 16 juillet 2017

La BERD aide la Jordanie et la Turquie à faire face à l’afflux de réfugiés syriens

EBRD support to Jordan and Turkey to cope with influx of Syrian refugees

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) aide les communautés de Jordanie et de Turquie à faire face à l’afflux de millions de réfugiés originaires de Syrie, déchirée par la guerre, avec un plan d’intervention en réponse à la crise des réfugiés qui a jusqu’à présent fourni des financements pour un total de 254 millions d’euros.

Dans un communiqué de presse, la banque a déclaré qu’environ 6,6 millions de personnes, y compris un million de réfugiés issus de la Syrie voisine, vivent et travaillent actuellement dans des zones bénéficiant d’investissements de la BERD et de projets de coopération technique axés principalement sur l’amélioration des infrastructures municipales sous pression, qui desservent une population qui a fortement augmenté.

De plus, la réponse de la BERD à la crise des réfugiés vise à créer des possibilités d’emploi en stimulant les petites entreprises et en augmentant l’inclusion économique de groupes tels que les jeunes et les femmes qui ne peuvent pas participer pleinement à l’économie.

En Jordanie, parmi plusieurs projets du secteur municipal et des infrastructures, la BERD a accordé un prêt de 106 millions d’euros à la municipalité du Grand Amman pour l’infrastructure de traitement des déchets solides dont la capitale a besoin de toute urgence, compte tenu de l’augmentation significative des déchets résultant du nombre élevé de réfugiés syriens. Un prêt en dinars jordaniens, équivalant à 1,8 million d’euros, accordé à Microfund for Women améliorera l’accès au financement des femmes, y compris les réfugiés et les personnes vivant dans des régions éloignées.

Dans le sud-est de la Turquie, la BERD investit 80 millions d’euros pour construire un hôpital moderne à Gaziantep, près de la frontière syrienne, où les réfugiés représentent plus d’un tiers de la population, dans le cadre d’un partenariat public-privé.

« Grâce à son travail en réponse à la crise des réfugiés, la BERD continuera de se concentrer sur le développement de la résilience et de l’intégration des économies locales, l’amélioration des services publics et la création d’emplois et de possibilités économiques pour tous », conclut le communiqué de presse de la BERD.

Pour en savoir plus

Also available in

Aucun commentaire: