Translate

dimanche 28 juillet 2013

Coopération UE-partenaires méditerranéens : un double défi à relever à la suite du Printemps arabe


Le Centre d’information pour le voisinage européen a mis en ligne une interview de 11 minutes du directeur du voisinage chez EuropeAid, Michael Köhler, soulignant les priorités de l’UE ainsi que ses engagements financiers auprès de ses partenaires du Sud de la Méditerranée à la suite du Printemps arabe.
 
Réalisée par ANSA, partenaire du Centre d’information, la vidéo aborde des sujets allant de l’emploi des jeunes au soutien aux PME, en passant par la société civile, la liberté d'expression et les droits des femmes.
 
Dans la plupart de ces pays ayant connu des révolutions, un double défi se présente à l'UE : organiser la transition, mais aussi soutenir les efforts visant à relever les défis socio-économiques. Les soulèvements ont causé des problèmes budgétaires et déstabilisé la situation macro-économique, mais aussi développé une aspiration à la démocratie. Ces défis sont au cœur de l’aide de l’UE à la région.
 
« Depuis le Printemps arabe, nous avons mis en place une Facilité de soutien à la société civile d’une valeur de 34 millions d’euros pour une période de deux/trois ans et vouée à être reconduite», a déclaré Michael Köhler. « Nous avons contribué au Fonds européen pour la démocratie, qui […] est bien plus flexible dans son approche et nous serons également à même de soutenir des organisations de la société civile qui ne sont pas enregistrées officiellement et qui ne sont pas officiellement reconnues, mais ainsi bien plus proches de citoyens... »
 
« C’est un mélange entre le développement de fonds disponibles pour tous types de projets […] et un véritable dialogue » avec la société civile, a expliqué le directeur du voisinage d’EuropeAid.
 
Michael Köhler a souligné que l’UE n’offrait plus de soutien basé uniquement sur le dialogue avec les gouvernements, mais qu’elle consultait également la société civile dans un certain nombre de domaines.
 
Le soutien au secteur des PME est une autre priorité de l’UE dans les pays du Printemps arabe, où 90 % des emplois relèvent actuellement du secteur privé. Il s’agit d'un grand changement pour certains des pays de la région qui garantissaient autrefois un emploi à chaque détenteur d’un diplôme d’État.
 
« Nous investissons énormément dans ce genre de projets, mais je crois que nous devons présenter cela de manière à ce que nos partenaires des pays arabes comprennent que l’Europe les soutient dans la création d’opportunités d’emploi pour toutes les personnes à la recherche de travail dans le secteur privé », a jouté Michael Köhler.
 
Pour plus d’informations
EU Neighbourhood Info Centre - site internet
Magazine Euromed - série de vidéos

Aucun commentaire: