Translate

jeudi 10 avril 2014

Liban: un projet de l'UE pour mieux répondre aux incidents chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires



Le Centre d’excellence CBRN (Chimique, Biologique, Radiologique et Nucléaire), financé par l'Union européenne à hauteur de 3,9 millions d’euros, a été officiellement lancé la semaine dernière à Beyrouth. 

Le projet vise à améliorer la capacité de prévention, préparation et réponse aux incidents CBRN des autorités compétentes au Liban, en Irak et en Jordanie.
 
Le lancement du projet «Renforcement des capacités de réaction aux incidents CBRN et aux interventions médicales connexes d'urgence lors de la préparation renforcée aux événements CBRN » a réuni des représentants du gouvernement libanais, de l'Union européenne et de l'Organisation des Nations Unies ainsi que plusieurs partenaires régionaux et des représentants des États membres de l'Union européenne. L'événement s'inscrit dans le cadre de l’Initiative d'atténuation des risques des Centres d'excellence CBRN de l'Union européenne.
 
Concernant  l’engagement de l’UE, l’ambassadeur Angelina Eichhorst, chef de la Délégation de l’UE au Liban a indiqué: « L'objectif global de l'initiative de l'Union européenne est d'améliorer la capacité de préparation et de réponse des pays à faire face aux menaces potentielles provenant de l'utilisation de matériaux chimiques, biologiques, radioactifs et nucléaires. L'UE fournit un financement sur ​​la base des besoins identifiés par les pays partenaires eux-mêmes. Ce projet répond à une demande conjointement mise en avant par le Liban, la Jordanie et l'Irak, avec l'appui de leurs experts techniques et sous l’égide des centres d'excellence et nous espérons qu'il contribuera à une plus grande sécurité CBRN dans la région »
 
Pour en savoir plus
Commission européenne – Menaces CBRN
Délégation de l’UE au Liban – site internet et page Facebook

Aucun commentaire: