Translate

mardi 22 avril 2014

Optimiser l’impact de la diplomatie culturelle : les partenaires du voisinage débattent à Bruxelles



Comment l'Union européenne et ses États membres peuvent-ils optimiser l'impact de la culture dans le cadre de la politique étrangère ? 

Des décideurs politiques, des organisations culturelles, des artistes et des représentants des milieux universitaires des 16 pays partenaires du voisinage rencontrent aujourd’hui des collègues des États membres de l’UE et de 10 pays partenaires stratégiques pour se pencher sur cette question lors d’une réunion à Bruxelles convoquée par Mme Androulla Vassiliou, commissaire européenne chargée de l’éducation, de la culture, du multilinguisme et de la jeunesse.
 
Ils examineront une série de recommandations formulées par des experts, qui pourraient constituer la base d’une nouvelle stratégie sur le rôle de la culture dans les relations extérieures de l’UE. Les propositions sont le résultat d'une initiative pilote lancée par le Parlement européen et dirigée par la Commission européenne, en collaboration avec des experts de l’Institut Goethe et d'autres organisations culturelles. Les conclusions du débat de ce jour seront prises en compte dans les recommandations finales qui devraient être publiées dans les semaines à venir.
 
La commissaire Androulla Vassiliou s’est exprimée en ces termes : « La culture est une composante essentielle de notre identité européenne et contribue à asseoir nos valeurs communes, telles que le respect des droits de l’homme, de la diversité et de l'égalité. La diplomatie culturelle nous permet de partager ces valeurs et notre culture européenne avec d’autres pays. »
 
L’initiative pilote vise à promouvoir une meilleure coopération entre les États membres et à optimiser la valeur ajoutée de la diplomatie culturelle européenne. Parmi les idées examinées lors des consultations entre la Commission et les groupes culturels figurent le renforcement de la coopération entre les instituts culturels et la société civile, l'établissement de partenariats entre villes ou encore la création de « pôles créatifs » européens dans des pays comme la Chine et le Brésil. La réunion portera également sur la meilleure façon d’aider les artistes, les producteurs et les entreprises à pénétrer de nouveaux marchés en dehors de l’UE.
 
La culture en tant qu'aspect essentiel des relations extérieures est, avec la diversité culturelle et le dialogue interculturel, ainsi que la culture en tant que catalyseur de la créativité, l’un des trois objectifs stratégiques poursuivis depuis 2007 par la Commission et les États membres dans le cadre de l'agenda européen de la culture
 
Pour en savoir plus
Commission européenne : culture et culture dans les relations extérieures
Commission européenne : éducation et formation

Aucun commentaire: