Translate

mardi 22 avril 2014

Migration de retour dans les pays méditerranéens du Sud: Déterminants, impact et implications politiques

Publier en Avril 2014
Par: Jackline Wahba, University of Southampton, United Kingdom

Contribution de:
  • Bachir Hamdouch, INSEA-Université Mohamed V, Rabat, Morocco.
  • Mona Said, the American University in Cairo, Egypt.
  • Asmaa Elbadway, Consultant, Cairo, Egypt.
Note : 
Ce rapport a été réalisé avec le soutien financier de l’Union Européenne au travers du Femise. Le contenu du rapport relève de la seule responsabilité des auteurs et ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant l’opinion de l’Union Européenne.

Résumé
Au cours des dernières décennies, la migration internationale de l’Afrique du Nord vers l’Europe a augmenté. Aussi, plusieurs décideurs politiques des pays d’accueil prônent la migration circulaire ou temporaire comme une panacée. Cependant la migration temporaire est peu connue : qui retourne ? Pourquoi ? Quelles en sont les implications ? Développer des politiques pertinentes nécessite une bonne connaissance de la migration de retour et une profonde compréhension de ses implications. C’est pourquoi ce projet est axé sur les pays Sud-Méditerranéens (Maroc, Tunisie et Egypte) pour répondre à plusieurs questions importantes sur les déterminants et les implications de la migration de retour, pour le migrant et le pays d’origine.

Premièrement, nous mettons l’accent sur la décision d’émigrer. Nous construisons une meilleure présentation des caractéristiques des migrants marocains et égyptiens. Puis, nous examinons ceux qui veulent émigrer en analysant les caractéristiques de ceux qui aspirent à émigrer parmi les Egyptiens et les Tunisiens avant de rechercher les déterminants de l’émigration en examinant les intentions d’émigrer des jeunes égyptiens. Nous trouvons que les plus éduqués aspirent plus à émigrer et puis aussi ceux qui planifient d’émigrer, investissent plus dans l’éducation.

Deuxièmement, nous étudions les caractéristiques des migrants de retour, Egyptiens et Marocains. Puis nous analysons les déterminants de la migration de retour en examinant les intentions de retour des migrants marocains. Nous trouvons une forte corrélation entre les intentions de retour et les investissements planifiés et réalisés dans le pays d’origine.

Troisièmement, nous montrons l’impact de la migration de retour sur l’accumulation de capital humain et l’entrepreneuriat, et le rôle joué par les politiques migratoires de retour. Enfin, nous discutons les implications politiques de nos résultats.

Lire le rapport : ICI

Source de l'article FEMISE

Aucun commentaire: