Translate

samedi 27 octobre 2018

Forum Italia Africa Business Week 2018 : Développer une coopération triangulaire

« Le dialogue public-privé représente un élément incontournable pour le renforcement des politiques économiques nationales», c’est ce qu’a indiqué la présidente de L'Union méditerranéenne des confédérations d’entreprises (BUSINESSMED) et de la Confédération générale des entreprises Algériennes (CGEA) Mme Saida Neghza.

« Le dialogue public-privé représente un élément incontournable pour le renforcement des politiques économiques nationales», c’est ce qu’a indiqué la présidente de L'Union méditerranéenne des confédérations d’entreprises (BUSINESSMED) et de la Confédération générale des entreprises Algériennes (CGEA) Mme Saida Neghza. 

Intervenant, à l’occasion de l’ouverture des travaux du forum Italie-Afrique Business-week, organisé, jeudi dernier, à Rome sous le thème : « Rôle de BUSINESSMED dans la création d’opportunités de partenariat entre les différentes communautés d’affaires africaines et italiennes », elle a souligné que « les espaces de dialogue contribuent à une croissance inclusive. 
Il ne peut y avoir de solutions durables aux problèmes nationaux et régionaux que s’il existe de semblables plateformes où interagissent différents groupes sociaux », elle a ajouté que « si les avantages du dialogue public privé font consensus, il est plus difficile de l’organiser avec efficacité́. Une direction forte est une pré-condition ». À ce titre, la président du CGEA estime que le dialogue public privé doit être intégré́ au dialogue social plus large puisque les initiatives de DPP se distinguent des efforts en matière de dialogue social, dans lesquels les travailleurs et les organisations de la société́ civile sont représentés. 
« Mais s’ils diffèrent par leur nature et leur portée, ils doivent être articulés », a-t-elle précisé. Mettant, l’accent sur l’économie des pays africain, elle a indiqué qu’il est l’un des principaux points d’observation de l‘évolution de l’actualité du continent. Estimée à 3,6 % pour 2017, la croissance de la production réelle des économies africaines devrait s’accélérer à 4,1 % en 2018 et 2019. 
Dans le cadre géopolitique actuel, a fait savoir Mme Neghza a souligné que « la Méditerranée constitue une interface stratégique entre l'Europe et l'Afrique ». Elle a ajouté qu’ « aujourd'hui, les deux continents comptent 1,7 milliard d'habitants. D'ici à 2050, nous serons 2,5 milliards, soit un quart de la population mondiale ». Selon, elle garantir l’alimentation, l’accès à l’énergie, la protection des ressources et les emplois de cette population sont des défis gigantesques, mais aussi des opportunités. 
La président n’a pas manqué à affiché davantage sa pleine confiance quant à l’avenir radieux de l’économie des pays de la Méditerranée, indiquant que « nous croyons fortement que les organisations professionnelles ont un rôle fondamental à jouer. Ils sont capables de mobiliser et d'unifier l'opinion publique et peuvent également agir auprès de leurs autorités publiques en vue de développer une coopération triangulaire (Afrique-Méditerranée-Europe) et des nouveaux modèles de partenariat public-privé. 
Il y a lieu de noter que BUSINESSMED, principal représentant régional du secteur privé qui promeut les intérêts de 22 pays représentés par 20 confédérations d’employeurs de la région Euro méditerranéenne et d’un réseau de plus de 800.000 entreprises publiques et privées. 
Depuis sa création en 2002, BUSINESSMED est devenue une plateforme privilégiée de coopération multilatérale au profit des confédérations membres et des entreprises affiliées, vecteur de la promotion de l’investissement direct étranger à l’international, levier pour la promotion du dialogue et de l’intégration socio-économique inter-méditerranéenne.

Source de l'article ElMoudjahid

Aucun commentaire: