Translate

dimanche 14 octobre 2018

L’Union européenne renforce les capacités d’identification et d’investigation de la Jordanie dans le domaine de la traite des êtres humains

ICMPD

Vingt-quatre agents de la force publique de la Direction jordanienne de la Sécurité publique participent à un programme de formation de deux semaines consacré à la traite des êtres humains, à la migration clandestine et au retour de migrants. 

Cette formation est organisée par l’ICMPD dans le cadre du projet « Appui au partenariat pour la mobilité entre l’Union européenne et le Royaume hachémite de Jordanie » (JEMPAS) financé par l’Union européenne. La formation, qui s’est déroulée du 27 août au 6 septembre, est la dernière activité mise en œuvre par le JEMPAS afin de renforcer les capacités de la Jordanie à lutter contre la traite des êtres humains, conformément à l’un des principaux objectifs du Partenariat UE-Jordanie pour la Mobilité.

En Jordanie, on rencontre des cas de traite des êtres humains dans le secteur des services et notamment les hôtels, nightclubs, garages et stations de lavage de voitures, dans le secteur agricole comme dans les exploitations, ainsi que sur les sites de production manufacturière, les lieux de travail domestique et dans les rues.

Les participants au programme de formation sont des agents de la force publique qui exercent des rôles opérationnels dans le cadre desquels ils peuvent rencontrer et repérer des victimes de traite des êtres humains durant leurs activités quotidiennes. La formation est ancrée sur le principe de l’application d’une approche des droits de l’homme centrée sur la victime dans la gestion des cas de traite des êtres humains et fournira aux agents les informations requises pour identifier et renvoyer les cas potentiels aux autorités jordaniennes compétentes.

Pour en savoir plus

Également disponible en

Aucun commentaire: