Translate

jeudi 21 novembre 2013

Algérie - L’UE assiste le ministère du Commerce

L’Unité de gestion du programme d’appui à la mise en œuvre de l’accord d’association entre l’Algérie et l’Union européenne (UGP3A) a entamé une série d’actions au profit du secteur du commerce dans le cadre de la mise en œuvre de la seconde phase du programme P3A2. 

Ce sont toutes les opérations liées aux volets de la concurrence, de la coopération économique et aux dispositions de la feuille de route d’accompagnement prévus par l’accord. Les deux parties se sont entendues sur la nécessité de sélectionner une institution européenne pour la mise en œuvre du projet de jumelage en partenariat avec l’Agence nationale de promotion du commerce extérieur (Algex). Ce projet vise le renforcement des capacités opérationnelles d’Algex en matière de commerce extérieur. Il a pour objet, notamment, de contribuer à rééquilibrer la balance commerciale hors hydrocarbures de l’Algérie. 
Le ministère de tutelle et cette structure auront comme partenaires européens l’Agence française pour le développement international des entreprises (UbiFrance), l’Agence autrichienne de coopération et de développement économiques (AED) et la Chambre économique fédérale d’Autriche (WKÖ). Celles-ci sont en phase de négociation du contrat, notamment le planning des activités, la définition des structures, les ressources... L’autre action d’envergure programmée a trait à la protection des consommateurs. Intitulé “Renforcement du dispositif de protection des consommateurs à travers le fonctionnement effectif du conseil national de protection des consommateurs (CNPC)”, ce projet s’inscrit en droite ligne avec la politique prônée par le gouvernement pour la protection des consommateurs. 
L’objectif assigné à ce jumelage est de renforcer la capacité du conseil et d’amorcer la participation de toutes ses parties prenantes, à savoir les ministères, les organismes et établissements publics intervenant dans le contrôle et la qualité des produits, les associations de protection des consommateurs… “Une mission d’appui à la préparation de ce projet devra démarrer au courant du mois de novembre 2013”, explique-t-on au cours d’une rencontre de présentation des projets. Par ailleurs, le département de 
M. Benbada a exprimé ses besoins en matière de contrôle et de régulation du marché. D’où la définition d’un projet de coopération relatif à la surveillance et à l’encadrement du marché. “Une mission a été menée dans ce sens en deux phases, du 5 au 30 juin et du 16 juin au 1er juillet 2013, afin de formuler un programme de coopération en appui au ministère du Commerce”, indiquent les responsables. Il est, à ce propos, question d’améliorer le cadre légal et institutionnel, de renforcer les capacités des autorités de surveillance du marché et de contrôle de la qualité ainsi que de consolider l’appui aux acteurs non étatiques engagés dans les problématiques de protection du consommateur. “Le programme, d’un montant de 5 millions d’euros, devrait démarrer début 2014 avec le recrutement d’une équipe d’assistance technique spécifique au projet”, soulignent les initiateurs. Le programme P3A prévoit, également, une action ponctuelle au profit du Laboratoire national d’essais (LNE). Il s’agit d’une mission d’appui en vue d’identifier et de déterminer les spécifications techniques des équipements adéquats pour le LNE. Ce qui va aider le ministère qui compte améliorer le contrôle de la conformité, au titre de la surveillance du marché des produits industriels et manufacturés, et de doter le secteur d’outils et mécanismes permettant une protection efficace du consommateur algérien.

Par BK - Source de l'article Liberté Algérie

Aucun commentaire: