Translate

jeudi 28 novembre 2013

La Suisse s’engage pour le développement du tourisme alternatif dans le sud tunisien

La Suisse finance un programme de développement d’un tourisme alternatif dans le Sud de la Tunisie axé sur le potentiel touristique de la région: notamment le patrimoine berbère et l’artisanat.

tourisme saharien 9 24Dans le cadre de son soutien à la Tunisie, la Suisse, par le biais de son secrétariat d’Etat à l’Economie, va financer un programme pour la réalisation d’un «organisme de gestion de la destination» dans les gouvernorats de Tataouine, Médenine et Gabès, autour d’un produit touristique unique basé sur le patrimoine berbère.

Une convention de programme afférente sera signée à Tunis, jeudi 28 novembre, par le ministre du Tourisme, Jamel Gamra, et l’ambassadeur de Suisse en Tunisie, Pierre Combernous.

La convention concerne le programme «DMO Tourisme : réalisation d’un organisme de gestion de la destination à Tataouine, Médenine et Gabès», d’un montant de 4,2 millions de francs suisses (environ 7 millions de dinars tunisiens) et d’une durée de 4 ans, qui sera mis en œuvre en étroite collaboration avec les partenaires tunisiens au niveau local et national, notamment le ministère du tourisme et l’ONTT, qui apportera une contribution en nature.

L’objectif du programme est de mettre sur pied un organisme de gestion de la destination touristique DMO («Destination Management Organisation») dans la sud-est tunisien autour d’un produit touristique unique basé sur le patrimoine berbère.

Ce DMO vise à offrir deux types de services touristiques: des séjours courts à partir du tourisme balnéaire existant et des séjours plus longs entièrement axés sur le potentiel touristique de la région.

Ce DMO permettra de créer des emplois dans les domaines touristiques et réduire la pauvreté dans cette région de la Tunisie particulièrement touchée par le chômage.

Cet organisme de gestion de la destination permettra d’étendre et de coordonner les services en lien avec le tourisme à d’autres pourvoyeurs de services dans des domaines dérivés tels que l’artisanat, les services touristiques de randonnées, les services gastronomiques et d’hébergement, les agences environnementales, les offices agricoles locaux et les centres de recherche ou autres pourvoyeurs touristiques.

Dans le cadre de la préparation du programme, dont le lancement officiel aura lieu au début 2014, une plateforme des acteurs locaux actifs dans le tourisme alternatif a été formée.

Cette plateforme, active depuis plusieurs mois, réunit des représentants du secteur public, privé et de la société civile, directement intéressés au développement du potentiel touristique de leur région.

Dans ce cadre, un atelier sur le patrimoine berbère et sa valorisation est organisé, aujourd’hui, mercredi 27 novembre, à Médenine.

La Suisse a considérablement renforcé son engagement en Tunisie depuis mars 2011 et déploie de nombreuses activités.

En matière de développement économique, le programme de la Coopération suisse met l’accent sur la création d’emplois, en particulier dans les régions défavorisées du centre et du sud du pays.
Source de l'article Kapitalis

Aucun commentaire: