Translate

jeudi 28 novembre 2013

Tunisie- UE: Des actions pilotes pour réduire les pertes d'eau à partir des conduites

Cinq projets pilotes ont été entrepris par les opérateurs de distribution de l'eau dans des pays méditerranéens, Tunisie, Jordanie, Italie, chypre, Egypte, dans le cadre du projet "Acquaknight", un projet financé par l'Union européenne, qui promeut des solutions avancées pour réduire les pertes de l'eau en Méditerranée, où les ressources se font de plus en plus rares en raison du climat, de la demande croissante et de l'activité économique. 

Le projet, qui a débuté en 2011 arrivera à terme fin 2014 et ses résultats vont être dévoilés, dans le cadre d'un meeting qui regroupera, au mois de décembre prochain, les 9 partenaires. 
Lassâad Guermazi, chef de service à la Direction centrale des économies de l'eau au sein de la SONEDE, a expliqué à la TAP que ce projet s'inscrit dans le cadre de la réduction de la perte d'eau dans les réseaux de distribution. 
Concrètement, il consiste à échanger et à promouvoir de bonnes pratiques pour réduire les pertes d'eau dans les réseaux de distribution qui s'élèvent à plus de 30% dans de nombreuses villes de la Méditerranée. "En Tunisie, l'action a permis, d'obtenir des résultats concluants en matière de ce qu'on appelle pertes commerciales dans la zone sélectionnée par la SONEDE, soit la zone de Gammarth", a déclaré M.Guermazi. "On a procédé à l'isolation de la conduite d'eau d'une zone test de 59 abonnés pour pouvoir cerner et détecter les fuites et les pertes d'eau", a-t-il expliqué. "Ensuite on a procédé à l'installation d'équipements fiables tels que les débitmètres, moyens de comptage efficaces, des régulateurs de pression et des compteurs neufs pour pouvoir calculer et faire la comparaison entre la quantité d'eau mobilisée dans le réservoir de la SONEDE et celle distribuée", a-t-il développé. 
D'après le responsable, ces démarches ont permis de réduire le taux des pertes à une moyenne de 13% après l'installation de compteurs de classe de précision très efficace.
Pour la phase de réduction de perte sur les réseaux de distribution, M.Guermazi a indiqué qu'elle est encore en cours. Elle consiste à équiper le réservoir d'un moyen de comptage efficace pour calculer la différence entre les quantités mobilisées par la SONEDE et celles distribuées et consommées par les abonnés. "On va procéder à un calcul des fuites en tenant compte des pics de consommation, des périodes de consommation minimum (la nuit), des grands consommateurs (hôtels, boulangeries on va procéder à un calcul à part ) et aussi de ce qu'on appelle les consommations légitimes (consommations exceptionnelles)", a-t-il développé. Il a évoqué une étape ultérieure qui consiste à installer des appareils qui détectent les fuites par le son. 
Sur la possibilité d'étendre et de généraliser ces actions pilotes, le responsable a relevé qu'il n'est pas envisageable d'implémenter tout de suite le projet dans d'autres zones, car, il faut d'abord prendre en considération le coût à investir pour l'équipement du réseau et d'autres effets secondaires tels que la baisse de la pression et ce qui en pourraient découler comme réclamations.
Source de l'article TAP & Babnet

Aucun commentaire: