Translate

dimanche 24 novembre 2013

Le Maroc, un «havre» pour les investissements dans une région «chaotique»

Le Maroc est un «havre» pour les investissements dans une région «chaotique», dans la mesure où le Royaume dispose d'une économie moderne et solide, écrit le magazine en ligne «Oilprice.com».

Avec un rythme de croissance stable à la faveur d'un taux moyen variant entre 4 et 5%, le Maroc a enregistré des performances bien plus élevées que celles des décennies précédentes, souligne le magazine qui impute cette tendance à plusieurs facteurs, notamment la modernisation économique et une diversification graduelle loin de toute dépendance du secteur primaire.
Dans une analyse signée Abdelmalek Alaoui, le magazine souligne que le Royaume est sur la «bonne voie» en dépit de projections pour 2014 annonçant un léger ralentissement en termes de croissance, les indicateurs sur le long terme prédisent une belle reprise.

Et la publication d'énumérer les raisons pour lesquelles le Maroc est devenu une véritable destination pour les investissements, à savoir un secteur bancaire solide, une nouvelle stratégie à l'export visant la diversification de ses débouchés. Longtemps dépendant de l'Union européenne, le Royaume se positionne également aujourd'hui sur les marchés africain et américain. 
«Une tendance qui se consolidera davantage avec deux projets d'envergure : l'usine Renault et une nouvelle politique attrayante en matière d'hydrocarbures», poursuit le magazine.
Le Maroc est ainsi devenu une véritable destination pour les investissements étrangers, le commerce et le tourisme, une tendance qui ira s'accroissant à la faveur des réformes mises en œuvre dans le Royaume et qui contraste avec l'instabilité qui prévaut ailleurs en Afrique du Nord et au Sahel, constate la publication spécialisée.

À titre d'exemple, en 2012, le Maroc a occupé la première place en matière d'IDE en Afrique du Nord, en lieu et place de l'Égypte, explique Abdelmalek Alaoui, ajoutant que durant le premier semestre 2013, le Royaume a enregistré le taux le plus élevé dans la région MENA concernant les réservations hôtelières.
Alors que les compagnies des hydrocarbures s'installent dans des pays sûrs et stables pour leurs activités d'exploration, de production et d'exportation, le Maroc qui dispose de réserves pétrolières et gazières prometteuses, représente en la matière une destination de plus en plus attractive, relève «Oilprice».
De plus, ses avancées en matière de technologies couplées à sa stabilité en matière sécuritaire ont contribué à faire du Maroc la «Norvège de l'Afrique du Nord».

À titre comparatif de 1990 à 2013, seulement 9 puits ont été forés, alors qu'aujourd'hui les forages prévus en 12 mois dépassent ceux effectués durant une vingtaine d'années.
Aujourd'hui, les plus grandes compagnies comme Britain's Cairne Energy, Kosmos Energy of Bermuda, fast Oil and Gas Plc, San Leon, l'ONHYM et bien d'autres se bousculent au portillon, note l'auteur de cette analyse.
Le Maroc ne dispose pas uniquement d'un environnement sûr, mais également des infrastructures ainsi que des conditions fiscales des plus attrayantes dans toute l'Afrique, souligne Oilprice, en faisant observer que l'accroissement soudain des activités d'exploration constitue une bénédiction pour le Royaume qui importe 95% de ses besoins énergétiques.
Source de l'article Le Matin

Aucun commentaire: