Translate

vendredi 29 avril 2016

L'amont gazier et les énergies renouvelables au menu d'un forum algéro-européen en mai

L'amont gazier algérien et les énergies renouvelables sont les deux principaux thèmes retenus pour le premier forum d'affaires algéro-européen consacré à l'énergie, qui se tiendra le 24 mai prochain à Alger, ont annoncé jeudi les initiateurs de cet événement.

Organisé conjointement par le ministère de l'Energie et la Commission européenne, ce forum sera axé autour de l'amélioration de l'attractivité du domaine minier algérien, notamment le volet lié à l'amont gazier, et du programme algérien des énergies renouvelables et d'efficacité énergétique, a indiqué le directeur général des hydrocarbures auprès de ministère de l'Energie, Mustapha Hanifi.

S'exprimant lors de la réunion préparatoire du forum, M. Hanifi a souligné que cet évènement s'inscrivait dans le cadre du mémorandum d'entente sur l'établissement d'un partenariat stratégique dans le domaine de l'énergie entre l'Algérie et l'UE, conclu en juillet 2013 à Alger.
Plus de 200 participants, dont près de 120 européens, sont attendus à ce forum auquel assisteront également le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, et le Commissaire européen à l'Energie et au climat, Miguel Arias Canete.
La partie algérienne sera représentée par des responsables de différents ministères (Energie, Finances, Industrie...), d'organismes spécialisés et de sociétés nationales publiques et privées, ainsi que de porteurs de projets innovants dans le secteur de l'énergie.

M. Hanifi a mis l'accent sur l'importance d'associer le secteur privé et le monde de la recherche d'une façon "active et effective" pour contribuer au renforcement de la coopération énergétique algéro-européenne.
En réponse à une question sur la sécurité des installations énergétiques dans le sud, le même responsable a réitéré que l'Algérie avait constamment respecté ses engagements internationaux en matière d'approvisionnement, même durant les années du terrorisme, faisant du pays "un partenaire énergétique fiable".
A ce propos, il a précisé que près de 70% des exportations gazières algériennes sont destinées à l'Europe, alors qu'un tiers des compagnies étrangères opérant dans l'amont gazier est européen.

De son côté, le directeur de la coopération avec l'UE au ministère des Affaires étrangères, Ali Mokrani, a affirmé que la participation du Commissaire européen à l'Energie et au climat, Miguel Arias Canete, est un "signal très fort de la volonté de l'UE à aller de l'avant dans la coopération énergétique avec l'Algérie".
L'Algérie "veut jouer pleinement son rôle dans un partenariat énergétique équilibré avec l'UE", a ajouté M. Mokrani, soulignant que le secteur de l'énergie est aussi vital pour l'Algérie que pour l'Europe.
Présent à la rencontre, le représentant de la Commission européenne en Algérie, Marek Skolil, a avancé qu'il s'attendait à une forte participation européenne au forum au regard du nombre d'opérateurs ayant confirmé leur participation ou ceux qui ont affiché leur souhait pour y être présents.

Questionné par la presse, en marge de la réunion, sur la volonté de pays européens d'obtenir une révision des prix du gaz algérien exporté, M. Skolil s'est limité à dire que "les conditions du marché changent et évoluent", ajoutant qu'il ne pouvait anticiper des résultats du dialogue en cours entre les autorités algériennes et les partenaires européens.
Concernant les discussions sur la révision de l'Accord d'association entre l'Algérie et l'UE, l'ambassadeur européen a fait part d'un "travail entamé entre les deux parties en vue d'aboutir à une nouvelle feuille de route qui devrait permettre de prendre en charge les questions soulevées par la partie algérienne".

Selon une communication présentée lors de cette réunion préparatoire, l'ordre du jour du forum d'affaire algéro-européen comprendra, entre autres, une table ronde sur le thème "la relance des investissements dans le secteur de l'énergie en Algérie" et deux sessions thématiques dont l'une portera sur "les énergies renouvelables, l'efficacité énergétique et l'intégration nationale", alors que l'autre sera consacrée à "l'industrie gazière en Algérie".
En outre, des rencontres bilatérales sont prévues entre opérateurs nationaux publics et privés et leurs homologues européens pour explorer les opportunités de partenariat dans les différents segments relatifs à l'industrie gazière, l'électricité, les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique.
Une exposition d'équipements et des solutions énergétiques sont également prévues lors de cette rencontre d'une journée.

Par ailleurs, le débat animé lors de la réunion préparatoire a porté sur la contribution du secteur national privé dans la consolidation du partenariat énergétique avec l'UE, et la sécurité énergétique de l'Algérie en diversifiant son mix énergétique à travers l'introduction progressive des énergies renouvelables et l'amélioration de l'efficacité énergétique au niveau des secteurs réputés comme énergétivores comme l'industrie, les transports et l'habitat.

Source de l'article Maghrebemergent

Aucun commentaire: