Translate

dimanche 17 avril 2016

Medcop22 commence à prendre forme

  • La COP22 méditerranéenne se tiendra les 18 et 19 juillet
  • Elle se tient en amont de l'évènement de Marrakech
  • Acteurs économiques, jeunes et société civile invités à s'impliquer dans la manifestation
Résultat de recherche d'images pour "Medcop22"Première sortie publique pour la Medcop. Mardi dernier, le comité de pilotage de celle qui se veut la sœur méditerranéenne de la COP22 qu’accueillera Marrakech en novembre prochain est parti à la rencontre des associations et des différents acteurs de la société civile. 

Il s’agit du lancement officiel des préparatifs pour la tenue de cet événement, selon Assia Bouzekri, vice-présidente de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima et présidente du comité de suivi de cet événement. Lors de cette rencontre, les organisateurs de l’événement ont fait un appel à idées auprès de la société civile pour d’éventuels projets à présenter dans le cadre de la Medcop. Ces derniers seront sélectionnés par un comité dédié et présentés dans le cadre de la Medcop ou de l’événement parallèle qui est le village de la société civile.

Dans la foulée, des rencontres similaires sont prévues avec les élus, les acteurs économiques et surtout la jeunesse, selon Bouzekri, afin d’assurer l’implication de l’ensemble des acteurs de la société marocaine. Il s’agit de serrer les rangs en Méditerranée, avant la tenue de la COP22 à Marrakech, comme la première édition tenue à Marseille en 2015 a permis de le faire.

Mais pour la présidente du comité de pilotage, il ne s’agit pas de faire une copie conforme de l’édition marseillaise, mais plutôt d’innover, même si la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, principal organisateur, comptera avec l’appui technique de la région française de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Le Maroc veut, à l’issue de cette conférence méditerranéenne, arriver à mettre en place un secrétariat permanent pour la Medcop. En effet, il s’agit de travailler pour en faire un rendez-vous annuel que la ville de Tanger accueillerait pour étudier les problèmes liés à l’environnement dans la région méditerranéenne. En tout cas, c’est le vœu des organisateurs, une suite logique à l’appel de Tanger sur l’environnement lancé en septembre dernier par le Roi Mohammed VI et le président français François Hollande.

Au niveau de la structuration, cette dernière est d’ores et déjà bien avancée. En plus de la mise en place d’un comité de pilotage, plusieurs commissions, logistique, communication et scientifique, ont été créées. Cette dernière est l’une des plus actives. Elle est actuellement en train de préparer un projet de programme pour les deux jours que dureront les travaux.
Au niveau de la Méditerranée, cette Medcop a permis de redynamiser la coopération avec les pays de la région. C’est aussi le cas avec l’Union pour la Méditerranée. Un partenariat devrait être signé avec cette organisation prochainement, il n’attend que le visa des élus régionaux.

La Méditerranée au cœur des enjeux environnementaux

La Medcop22 se tiendra à Tanger les 18 et 19 juillet prochain. Elle accueillera des délégations d’une trentaine de pays de la Méditerranée ainsi que des représentants associatifs dans un village de la société civile. 
L’événement est organisé par la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima. Au total, plus de 2.000 participants devront être accueillis lors des travaux de cette conférence.

Source de l'article l'Economiste

Aucun commentaire: