Translate

dimanche 17 avril 2016

Lancement de la phase II du programme « Gestion intégrée des frontières au Liban » financé par l’UE au Club des officiers de l’Armée libanaise à Jounieh

La deuxième phase du programme « Gestion intégrée des frontières au Liban (IBM Liban) », financé par l’Union européenne, a été officiellement lancé aujourd’hui au Club des officiers de l’Armée libanaise à Jounieh.

INTEGRATED BORDER MANAGEMENT LEBANON (IBM LEBANON)

Opérationnel depuis octobre 2012, « IBM Liban » est un programme d’assistance technique d’une durée de six ans visant à établir une gestion efficace, efficiente et coordonnée des frontières au Liban. Les bénéficiaires libanais sont: l’Armée libanaise, la Sûreté générale, les Forces de sécurité intérieure, les Douanes et la Défense civile. Le programme est financé par une subvention de 14 millions d’euros de l’UE, dont 9 millions d’euros pour la phase II seulement. Il est mis en œuvre par le Centre international pour le développement des politiques migratoires (ICMPD) basé à Vienne.

La phase II prévoit de nouveaux domaines de coopération : une composante relative aux frontières maritimes et aux ports, un soutien accru aux régiments des gardes-frontières de l’Armée libanaise, une offre étendue de formations ainsi que des mesures visant à faciliter les échanges commerciaux.

Le Directeur général de l’ICMPD, Michael Spindelegger, a prononcé le discours d’ouverture dans lequel il a réitéré le soutien indéfectible du centre pour les agences concernées par les frontières au Liban. M. Spindelegger a mis en évidence les progrès réalisés au cours des trois dernières années et a réaffirmé la nécessité de continuer à travailler avec le Liban et ses partenaires pour promouvoir la paix, la stabilité et la prospérité dans le pays. « Peu de pays au Moyen-Orient, sinon globalement, ont ressenti les conséquences immédiates du mouvement de masse de personnes que le Liban a ressenti au cours des cinq dernières années, à savoir depuis la début de la crise en Syrie en Mars 2011, » a reconnu M. Spindelegger. Il a également souligné que le centre, à travers la phase II du programme « IBM », vise à aider le Liban à préserver la souveraineté de ses frontières nationales et à exploiter les possibilités offertes par un système de frontière fonctionnelle.

L’Ambassadeur Christina Lassen, Chef de la Délégation de l’Union européenne au Liban, s’est adressée aux participants, insistant sur le fait que « l’Europe et le Liban sont confrontés à des défis communs à la fois en ce qui concerne le terrorisme et la migration, et que la gestion efficace des frontières est cruciale pour une gestion responsable de ces deux défis. » Elle a également souligné que la nouvelle phase abordera de nouveaux domaines tels que la protection des frontières maritimes, la lutte contre le terrorisme et la mise à disposition d’un système ultramoderne de gestion informatisée des frontières.

Plusieurs Ambassadeurs des Etats membres de l’UE, des Ministres libanais et des directeurs de différents départements ainsi que des officiers supérieurs des cinq institutions bénéficiaires et des représentants des médias ont assisté à la cérémonie de lancement.

Source de l'article Libnanews

Aucun commentaire: