Translate

vendredi 29 avril 2016

Trois questions à Anne-France Didier, Directrice du Plan Bleu

PLAN BLEU - Anne-France Didier (2)La charte graphique de l’OCEMO évolue, ses supports aussi. Pour aller encore plus loin dans la connaissance de ses membres et de ses partenaires, l’Office a décidé de les présenter tour à tour dans l’édito de sa newsletter. La parole est aujourd’hui donnée au Plan Bleu et à sa nouvelle Directrice, Anne-France Didier[1].

Le Plan Bleu : construisons ensemble l’avenir de la Méditerranée

Quel est le rôle de votre organisme en Méditerranée ? 

« Le Plan Bleu a pour devise : « construisons ensemble l’avenir de la Méditerranée ». Il apporte un éclairage sur les enjeux de l’environnement et du développement durable dans la région. Centre d’observation, d’analyse et de prospective, le Plan Bleu a été créé à la fin des années 70 par Serge Antoine, écologiste visionnaire, qui croyait en un avenir plus durable pour la Méditerranée. Le Plan Bleu s’inscrit dans le cadre du Plan d’Action pour la Méditerranée du Programme des Nations-Unies pour l’Environnement et de la Convention pour la protection du milieu marin et du littoral de la Méditerranée. »

Quelles sont vos actions emblématiques ?

Résultat de recherche d'images pour "PLAN BLEU"« Le Plan Bleu joue le rôle d’Observatoire de développement de la Méditerranée. Il constitue un outil de prospection précieux et possède des bases de données et de métadonnées riches sur l’environnement, l’économie et la société. Le Plan Bleu publie et diffuse régulièrement des rapports et des synthèses, développe et anime des réseaux d’experts dans les pays méditerranéens. Par toutes ces actions, le Plan Bleu contribue à une meilleure connaissance de la zone méditerranéenne et à l’émergence d’une culture collective du développement durable. Le Plan Bleu ne travaille jamais seul, il est en relation constante avec les acteurs de la région, dans une démarche transversale.

Contrairement à certaines idées reçues, le Plan Bleu ne se préoccupe pas uniquement de sujets liés à l’environnement mais aussi à l’économie et à la société. Ces thématiques sont intrinsèquement liées. A titre d’exemple, la destruction des ressources naturelles engendre de réels impacts socio-économiques. Il est important de prendre en compte tous les axes, notamment la ressource en eau potable, la biodiversité, l’éducation, l’économie verte, le tourisme durable… »

Quels sont vos projets à venir ?

« La dix-neuvième réunion des parties contractantes de la Convention de Barcelone, qui s’est tenue à Athènes en février 2016, constitue un tournant majeur, avec l’adoption de la Stratégie Méditerranéenne de Développement Durable (SMDD) rénovée. Un travail important du Plan Bleu consiste à construire un tableau de bord de suivi de la mise en œuvre de cette SMDD en intégrant les objectifs du développement durable adoptés à New York par l'ONU en 2015.

Actuellement, nous menons une vaste étude afin de définir un cadre stratégique pour un tourisme durable en Méditerranée, en intégrant la gestion des ressources, les espaces naturels et les impacts économiques. Nous consacrons d’ailleurs un atelier régional à ce sujet les 24 et 25 mai, à Marseille. Nous travaillons également avec l’Agence Française de Développement sur la préservation de la ressource en eau potable. Nous avons aussi démarré la préparation de Med2050, un important travail de prospective à paraître en 2018, qui dessine le visage de la Méditerranée de demain. »

Pour plus d’informations : www.planbleu.org

Source de l'article OCEMO

[1] Auparavant directrice de la DREAL PACA, Madame Didier a succédé, au 1er janvier 2016, à Hugues Ravenel. Celui-ci gère désormais le service météorologique calédonien.

Aucun commentaire: