Translate

samedi 16 décembre 2017

La CGEM et l’AUF signent un accord en faveur de l’employabilité des diplômés au Maroc


La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM-patronat) et l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) sont signé ce mardi à Casablanca, un accord-cadre de partenariat portant sur le renforcement du lien entreprise-université en faveur de l’employabilité et de l’insertion professionnelle des diplômés au Maroc.

Pour la Confédération du patronat marocain, ce partenariat vient concrétiser une volonté de mettre en synergie les expertises de la CGEM et de l’AUF pour des actions communes.

Des actions qui doivent permettre d’appuyer les différentes initiatives relatives à l’amélioration de la gouvernance et de la démarche qualité dans les établissements universitaires de formation et de recherche, souligne la CGEM dans un communiqué.

L’employabilité et la capacité d’entreprendre des diplômés de l’enseignement supérieur est une priorité pour l’AUF, qui encourage et soutient les dispositifs innovants dans les pays de la francophonie pour améliorer et accélérer l’insertion professionnelle des diplômés notamment par la voie de l’entrepreneuriat. Il s’agit aussi pour l’Agence de la Francophonie d’aider ses universités membres à développer des compétences et des dispositifs pour accompagner les étudiants souhaitant créer leurs propres entreprises.

Ce même mardi, il a été procédé au lancement du projet de «Structuration et accompagnement de l’entrepreneuriat étudiant au Maghreb» (SALEEM), soutenu pas l’AUF.

Le projet «SALEEM» est né d’une expérience similaire intitulée «Pepite» mise en place en France, un pays où la culture entrepreneuriale a été «très faible».

Cette initiative a pour objectif de développer une offre nationale de diffusion et de valorisation de la culture de l’innovation et de l’entrepreneuriat dans le milieu estudiantin, tout en permettant aux étudiants de conduire leurs études dans de très bonnes conditions.

Lancé pour une durée de 3 ans, avec le soutien financier de l’Union européenne, à hauteur de 750.000 euros, le projet «SALEEM» regroupe 14 partenaires opérationnels au Maroc, en Tunisie et en Europe.

Source de l'article Le Magazine du Manager

Aucun commentaire: