Translate

mardi 19 décembre 2017

"L’impact du changement climatique sera particulièrement marqué en Méditerranée"


Le collectif algérien Torba a déjà participé à un atelier, durant le mois en cours, pour offrir un panorama des enjeux et opportunités économiques liés au changement climatique.

« Le sud de la Méditerranée fait face à des enjeux d'accès et de gestion des ressources (énergie, eau, déchet) et de dépendance alimentaire qui sont critiques et immédiats. Avec un PIB par habitant huit fois inférieur au sud qu'au nord de la Méditerranée, les pays du sud vont nécessairement inventer des solutions plus frugales, adaptées à leurs contextes économiques et sociaux. Mais de cette situation critique, peut naître une opportunité pour cette région », analyse Emmanuel Noutary, délégué général du réseau des agences d’investissement en Méditerranée (ANIMA) dont l’Algérie est membre Investment Network.

L’agence a fait savoir dans sa lettre, datée du 27 novembre, que les impacts du changement climatique global en cours, amplifiés par la pollution et l'artificialisation des terres, seront particulièrement marqués en Méditerranée et affectent déjà ses populations, ses écosystèmes et ses activités économiques.

En 2025, 80 millions de Méditerranéens seront en pénurie d'eau et en 2050, 75 % de la population sud méditerranéenne sera urbaine. De plus, le sud de la Méditerranée qui représente 6 % de la population mondiale pèse pour 30 % des importations de blé.

Ces chiffres illustrent le potentiel et la nécessité de développement en Méditerranée de l'économie verte - liée à l'environnement, et de l'économie bleue - liée à la mer. Ce développement s'inscrit dans les dynamiques engagées à l'échelle euro-méditerranéenne pour construire de manière concertée des stratégies et des politiques répondant aux enjeux qui se posent aux pays et populations riverains de la Méditerranée, selon ANIMA.

En tant que partenaire de l'événement, ANIMA a notamment contribué à l'organisation de deux ateliers, qui visaient à formuler des recommandations pour faire émerger les opportunités offertes par ce défi du climat, et à améliorer le financement des projets qui atténuent ce changement climatique et accompagnent la transition.

Il est souligné que le collectif Torba (Algérie) a déjà participé à un atelier, lors de ce mois, pour offrir un panorama des enjeux et opportunités économiques liés au changement climatique. Les intervenants ont partagé leur analyse sur les barrières rencontrées, et ont proposé des leviers d'action pour faire de la Méditerranée un laboratoire d'action pour le climat. 

Par Karim Sabeur - Source de l'article Maghrebemergent

Aucun commentaire: