Translate

mercredi 13 décembre 2017

Nominés annoncés pour l'édition historique du 10ème anniversaire des Mediterranean Journalist Awards


La Fondation Anna Lindh annonce les finalistes des Prix du Journaliste Méditerranéen 2017. Depuis sa création en 2006 par la Fondation et la Fédération internationale des journalistes pour le programme La Cérémonie internationale aura lieu le 6 décembre 2017 au Parlement Européen à Bruxelles. 

Les nominés pour la 10e édition des Prix méditerranéen du journalisme sont:

En ligne

Valeria Cardi: "The Smuggling Game", publié dans la Fondation Thomson Reuters. Des millions de personnes fuyant les conflits et la pauvreté jouent leur avenir et leurs économies avec des passeurs les étrangers qui jouent avec leur vie dans des poursuites dangereuses de chat et de souris avec les autorités frontalières connues sous le nom de « The Game». Les réseaux de contrebande exploitent les consommateurs à des milliers de kilomètres de distance les migrants en quête de liberté ou d'opportunités et leurs familles restées chez elles et en Occident, qui sont prêtes à payer pour s'assurer que leurs proches le fassent. La Fondation Thomson Reuters s'adresse aux migrants syriens, pakistanais et afghans, qui utilisent souvent plusieurs réseaux de contrebande pour faire le long voyage vers l'Europe. Nous avons demandé : Qui gagne et qui perd en nombre croissant risque tout pour atteindre la sécurité ?

Charlotte Boitiaux: "Mission Aquarius" publiée dans Info Migrants - France 24. Le web-documentaire "Mission Aquarius" suit un bateau humanitaire et son équipage de sauveteurs qui naviguent au large des côtes de la Libye pendant 10 jours dans le mois de Mai, 2017. Depuis plus d'un an, l'Aquarius - un ancien bateau de pêche - patrouille la Méditerranée pour venir en aide aux milliers de migrants qui, chaque jour, tentent la traversée périlleuse en Italie, divisée en quatre épisodes, le rapport vise à documenter à la fois le désastre humanitaire qui se déroule aux portes de l'Europe et les efforts des secouristes en première ligne de la crise, et la couverture des migrants désespérés échoués en mer et de la douzaine de membres d'équipage qui mettent leur vie quotidienne en attente dans le but de sauver la vie des autres.

Umberto Bacchi: "Le yogourt biologique remporte la libération des migrants de l'exploitation en Italie" publié dans la Fondation Thomson Reuters. L'article raconte l'histoire d'un groupe de migrants africains qui ont créé une entreprise de yaourts biologiques en Italie. Comme des milliers d'autres, Suleiman Diara et ses amis ont fui la pauvreté en Afrique en rêvant de meilleures opportunités à travers la Méditerranée. Mais la vie en Italie s'est avérée plus difficile que ce qu'ils avaient imaginé. Après plusieurs années de travail dans des conditions d'exploitation sur des fermes de fruits et légumes, une émeute les a forcés à repenser leur situation et à prendre le contrôle de leur propre avenir. Ils dirigent maintenant une petite entreprise sociale qui a été saluée par l'ONU comme un exemple de développement agricole durable. Il offre également des opportunités de travail aux Italiens atteints du syndrome d'Asperger. Leur histoire est celle de l'émancipation de l'exploitation, de l'esprit d'entreprise, de l'intégration et de la résilience - le mot qui a été traduit en langue bambara est devenu le nom de leur yogourt. 
L'événement de haut niveau rassemblera une délégation de journalistes du Moyen-Orient, d'Afrique du Nord et d'Europe et des professionnels des médias et des partenaires ainsi que la Cérémonie des Prix du journalisme international avec des partenaires médiatiques internationaux et des représentants de la région Euro-Med.

La  photographie :

Darrin Zammit Lupi: « Sauvetage en Méditerranée », publié dans Reuters l' image plus large. Les œuvres nominées ont été tournées pendant le week-end de Pâques (14-16 avril) au cours d'une série de sauvetages de migrants en mer effectués par l'ONG Migrant Offshore Aid Station (MOAS) à quelques kilomètres de la côte libyenne, tandis que Darrin embarquait sur son navire "Phoenix" pendant cinq semaines. Près de 2 000 migrants ont été sauvés par MOAS au cours de ces trois jours. Malheureusement, il y avait aussi des décès, avec sept morts confirmés, bien que le chiffre réel est censé être plus élevé. Ils ont été publiés dans un article spécial sur le site multimédia de Reuters Wider Image le 19 avril.

Yannis Behrakis: "Un drame méditerranéen" publié dans Reuters. Suite à un accord entre la Turquie et l'UE en mars 2016, les itinéraires des migrants et des réfugiés ont changé. La grande majorité des migrants et des réfugiés qui essaient d'atteindre l'Europe viennent d'Afrique du Nord. Plus de 100 000 migrants et réfugiés sont arrivés en Italie cette année, faisant un voyage périlleux depuis la Libye, environ 3 000 sont morts en tentant le voyage. De nombreuses ONG mènent des missions de recherche et de sauvetage en Méditerranée centrale en essayant de sauver des vies. L'ONG espagnole Proactiva Open Arms est l'une des plus actives dans cette mission. Ils opèrent avec deux navires et ils ont sauvé des milliers de vies au cours des deux dernières années dans les mers méditerranéennes et égéennes.

Iason Athanasiadis: "Nostalgie du présent dans le centre-ville de la belle époque de Tunis" publié dans Political Critique. Un portrait psycho-géographique: Nostalgie du présent dans le centre-ville de la belle-époque de Tunis. Qui sont les vrais protagonistes de la ville: les habitants ou ses bâtiments? En photographiant cette histoire au cours d'une résidence de trois ans à Tunis, le photojournaliste a changé les humains pour le rôle traditionnel joué par les bâtiments en photographie, celui des toiles de fond. Il chercha des situations qui plongeaient dans l'âme d'une ville décédée, et illustra l'interaction et la coexistence constantes entre la modernité de Tunis, aujourd'hui décolorée, de l'époque coloniale, et l'architecture médiévale et indigène de sa Médina.

Presse

Annalisa Camilli: "Le bateau sans nom" publié dans XXI Internazionale. Près de sept cents migrants sont morts dans un tragique naufrage le 18 avril 2015, le plus meurtrier de la Méditerranée. Des migrants ont quitté la plage de Garabulli, un carrefour de la circulation à l'est de Tripoli, en Libye, sur un bateau en bois suremballé. Pendant la traversée , ils ont appelé les garde - côtes italien pour lui demander de l' aide, parce que le bateau était trop encombré et était en détresse. Seulement 28 personnes ont survécu tandis que des centaines ont coulé. Pendant six mois , les journalistes ont enquêté sur le naufrage de recherche les 28 survivants, qui vivent maintenant dans toute l'Europe et à travers leurs témoignages , ils recréent un compte chorale de l'événement tragique, faite par les témoins

Kübra Gümüşay: « Speechless: Quand la langue m'a fait perdre mes mots » publié dans le magazine Bref. L'essai "Der Rest war Schweigen / Speechless" de Kübra Gümüsay décrit la puissance du langage, des mots et de leurs limites - comment, parfois, la langue peut se transformer en prison. Elle utilise l'exemple des minorités marginalisées telles que les femmes musulmanes portant le hijab dont les voix sont rarement entendues, pour décrire l'impact du langage lorsqu'il est utilisé comme outil d' expliquer, faire soi - même «comprendre « par d' autres, des étrangers. Elle discute de l'impact sur la spiritualité et se demande: Qu'est-ce qui nous arrive quand nous sommes obligés d'exposer nos sentiments religieux les plus intimes? Gümüsays nouvelle quête est de trouver des mots pour les choses inexplicables de la vie.

Emmanuel Haddad: "Semeurs d'espoir" publié dans We Demain. Dans la corbeille à pain du Liban, un groupe d'agriculteurs syriens, libanais et français récolte des semences patrimoniales pour soutenir le développement de l'agriculture écologique au Moyen-Orient et soulager la faim des citoyens assiégés dans la Syrie voisine déchirée par la guerre. Grâce à cette initiative, les agriculteurs syriens sont capables de nourrir leur communauté, mais aussi de recouvrer leur autosuffisance de l'État syrien. Pendant ce temps, au Liban, Bouzourna Jouzourna aide les agriculteurs libanais à récupérer leurs semences patrimoniales et à soutenir le micro-jardinage dans les campements informels de réfugiés syriens qui ont germé dans les campements informels de réfugiés syriens qui ont germé dans le pays.

Radio & TV

Jaafar Abdul-Karim: "Le monde arabe a-t-il besoin d'une révolution des droits des femmes?" Diffusé à DW. L'épisode a été diffusé dans le cadre du programme "Shabab Talk" diffusé sur DW. "Shabab Talk", un talk-show politique ciblant les jeunes, offre un espace pour un dialogue ouvert et direct entre l'Allemagne et le monde arabe. Depuis 2015, le spectacle a fait le tour du monde arabe pour rendre compte des défis auxquels sont confrontées les jeunes générations dans les pays de la région MENA: Jordanie, Maroc, Egypte, Liban, Tunisie, Qatar, Soudan, Libye, Irak et Mauritanie. Cet épisode, diffusé dans le cadre du Global Media Forum, ouvre un débat sur la question de l'inégalité entre les sexes dans le monde arabe.

Benjamin Delille: « L'Europe vue du Détroit: les migrants reprennent la route de Gibraltar» diffusé dans RFI «L'Europe vue du détroit: le retour des migrants Ë Gibraltar». Est un documentaire radio longue de 20 min qui donne une image de un lieu qui connaît des flux migratoires depuis des décennies et qui a été remplacé au cœur de l'attention des médias internationaux cet été.Le nombre de migrants qui traversent le détroit de Gibraltar a considérablement augmenté cet été pour diverses raisons (danger croissant en Libye, mais malgré cela, il semble que la situation dans le sud de l'Espagne n'a pas changé: les migrants sont cachés sous la forme de touristes, gardés dans des centres ou laissés aux associations, sans aucun contact avec la vie locale. Ils peuvent partir, ils essaient d'aller au nord aussi vite que possible, vers des villes plus grandes comme Madrid ou Barcelone, ou vers la France et le reste de l'Europe.

Dina Demrdash et Shaimaa Khalil: "British, Female and Muslim" diffusé à la BBC. À la suite du vote du Brexit au Royaume-Uni, des rapports ont averti que les femmes musulmanes sont la cible numéro 1 des attaques de haine. Dans ce documentaire, deux journalistes de la BBC (journaliste Shaimaa Khalil et productrice Dina Demrdash), issus de la communauté musulmane britannique, ont parlé à des femmes d'âges et de milieux différents et ont apporté au public des histoires et des témoignages forts sur ce que c'est être une femme musulmane dans la Grande-Bretagne d'aujourd'hui. Le reportage a été diffusé sur les chaînes de télévision et de radio nationales de la BBC et sur BBC World TV, et a reçu des éloges massifs pour avoir apporté à l'audience quelques voix rares de femmes musulmanes de tous les jours. Il a eu un impact tout aussi important sur les médias sociaux et les points de vente en ligne, avec près de 1,5 million de vues sur Facebook seul.

Source de l'article Fondation Anna Lindh

Aucun commentaire: