Translate

mardi 9 octobre 2018

L’UE plaide pour des infrastructures électriques sûres et durables dans la région Méditerranéenne

Andrés Sainz, Technical Secretary of TC "Regulation and Institutions"

MED-TSO, l’association des gestionnaires des réseaux de transport de l’électricité méditerranéens, a participé du 21 au 31 Août à « la Session de Paris », l’un des évènements les plus importants concernant les systèmes d’alimentation, organisé par le CIGRE, le Conseil International des Grands Réseaux Electriques, tous les 2 ans.

Le CIGRE fonctionne comme une communauté globale engagée dans le développement collaboratif et le partage d’expertise du système d’alimentation. La communauté compte des milliers de professionnels venant de plus de 90 pays et 1250 organisations membres, y compris certains des plus grands experts mondiaux.

Med-TSO a participé à la Session 2018 de Paris avec deux documents : « Vers un Cadre Réglementaire Commun. Harmoniser les Règles Techniques pour les Réseaux Electriques Méditerranéens dans une perspective de TSO » et « Le Plan Directeur Méditerranéen Consolidant des Infrastructures Electriques Sûres et Durables dans la Région Méditerranéenne », tous deux réalisés selon le Projet Méditerranéen de Med-TSO, un projet d’une durée de trois ans et soutenu par l’Union Européenne.

Pour la première fois, la plupart des TSOs Méditerranéens se sont engagés d’eux-mêmes en effectuant une série d’études harmonisées, y compris les simulations de marché et l’analyse de réseau. Le Plan Directeur Méditerranéen décrit 14 groupes d’interconnexions transfrontaliers, soit un total de 18 000 MW de nouvelle capacité de transfert à travers la Mer Méditerranée prévu à l’horizon de l’an 2030.

Pour en savoir plus

Également disponible en

Aucun commentaire: