Translate

dimanche 16 juin 2013

La BERD ouvre un bureau permanent à Tunis


La Banque Européenne pour la Restructuration et le Développement (BERD) a inauguré, mercredi après-midi, à Tunis, son premier bureau dans les pays de la rive Sud et EST de la Méditerranée (SEMED). Mme Marie-Alexandra Veilleux, représentante du bureau Tunisie de la BERD a déclaré à la TAP «Nous sommes ici en Tunisie pour le long terme.

La BERD a toujours fait des engagements sur le long terme pour soutenir le pays dans sa transition politique et démocratique».Quatre priorités opérationnelles ont été fixées par la BERD- Tunisie, selon la responsable européenne, à savoir le renforcement et la restructuration du secteur bancaire, la facilitation de l’accès des PME au financement, la promotion de l’efficacité énergétique et de l’énergie renouvelable, et enfin l’amélioration de l’infrastructure, notamment dans le cadre du partenariat public-privé.S’agissant du budget qui sera alloué pour financer les actions de la BERD en Tunisie, Mme Veilleux a précisé que la banque n’a pas fixé un enveloppe précise, mais « cela dépend des opportunités du marché, du climat d’investissement et des affaires ».Toutefois, elle a relevé que la BERD prévoit d’allouer, d’ici la fin de l’année en cours, un enveloppe variant entre 400 et 600 millions d’euros pour financer ses actions dans toute la région (la Tunisie, le Maroc, l’Egypte et la Jordanie).Et d’ajouter que « jusque-là, la BERD a financé trois projets en Tunisie dans les domaines du capital investissement et de l’agroalimentaire ».De son côté, M. Lamine Doghri, ministre de Développement a estimé que l’implantation de la BERD en Tunisie est un bon signe, expliquant que l’ouverture par cette grande institution financière, d’un bureau en Tunisie reflète l’avancement de la Tunisie sur la voie des réformes.D’après lui, la BERD a adopté trois modalités d’intervention, à savoir les prêts, la participation au capital et aux garanties, soulignant que cette institution s’intéresse beaucoup à l’encadrement et l’appui des PME et des jeunes promoteurs, surtout ceux qui opèrent dans le secteur de l’importation.Quant au gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie, Chedly Ayari, il a indiqué que la Tunisie ambitionne de tirer profit de l’expérience de la BERD dans le domaine de la modernisation du système bancaire.
Source de l'information GNET

Aucun commentaire: