Translate

dimanche 22 novembre 2015

CCI International Paca accompagne les entreprises sur les marchés méditerranéens

Face à une économie européenne qui tourne au ralenti, la CCI International Paca, à travers Paul Chaffard, le PDG du World Trade Center, a tenu à faire le point sur les perspectives existant dans les pays de la rive Sud de la Méditerranée, mais aussi sur les écueils à éviter. 

JPEG - 159.4 ko
Paul Chaffard entouré de Géraldine Barallon, Delta Technics, Didier Lartigue de Clarke Energy,
Emeric Didier, ID Carré et Rémy Falip, d’ATEM (Photo Robert Poulain)
Sans oublier, les potentialités qu’offrent le marché africain. Une CCI International consciente des enjeux : « Le sud de la Méditerranée constitue un relais de croissance à fort potentiel pour les exportations et les investissements des entreprises de Paca, alors que l’économie fonctionne toujours au ralenti au sein de l’Union Européenne. Un relais à rechercher non seulement dans les secteurs industriels traditionnels, toujours très attractifs du fait des ressources naturelles présentes, mais aussi dans des secteurs encore sous-exploités, tels que l’économie numérique ou l’environnement (gestion et traitement des déchets, énergies renouvelables... ». 
Et d’insister : « De par sa position géographique et le développement croissant de ses relations économiques et commerciales Sud-Nord et Sud-Sud, la rive sud de la Méditerranée constitue un hub naturel pour les entreprises souhaitant cibler l’ensemble du continent africain. En Afrique subsaharienne, les prévisions tablent sur une croissance en 2015 de + 6,8 % (hors Afrique du Sud). De plus, la croissance non seulement se confirme, mais se diversifie également, augurant d’un véritable développement économique et social. Quant aux investissements étrangers sur l’ensemble du continent, ils ont atteint- selon la Banque Africaine de développement- 60,4 milliards de dollars US en 2014, en hausse de 5,6 % par rapport à 2013. »
Aux côtés de Paul Chaffard, Géraldine Barallon, Delta Technics, Didier Lartigue de Clarke Energy, Emeric Didier, ID Carré et Rémy Falip, d’ATEM font part de leur expérience à l’étranger. Pour répondre aux besoins et aux questionnements des dirigeants d’entreprises tentés par l’aventure méditerranéenne, la CCI International Paca a mis en place dès 2013 un dispositif dédié : « Expertise Méditerranée ». Un travail qui permet de mettre en avant le fait que la Méditerranée est une destination attractive puisque 14% des exportations de la région Paca sont absorbées par les pays méditerranéens (hors UE) ; tandis que, 19 % des entreprises souhaitent prospecter le Maghreb (selon l’enquête export 2014 de CCI International Paca). 221 entreprises sont ainsi accompagnées en Méditerranée chaque année. Et, pour les entreprises qui travaillent régulièrement en Méditerranée, l’Afrique subsaharienne représente une suite logique. 
Les pays du Maghreb sont en effet un hub naturel entre l’Europe et l’ensemble du continent africain, qui connaît une croissance soutenue et diversifiée. D’ailleurs, les exportateurs de la région ne s’y trompent pas : d’après l’enquête réalisée en 2014, 10 % d’entre eux souhaitent prospecter l’Afrique francophone et 7 % l’Afrique non francophone. Emeric Didier explique que, ID Carré « est impliquée dans des projets d’envergures nationale et internationale. 
Nous accompagnons aussi bien les PME que les grands Groupes comme consultant en ingénierie à part entière. Société à taille humaine ID Carré se différencie tout d’abord par sa réactivité ». par les bas coûts de production et la proximité culturelle ». Il précise : « Nous avons choisi d’implanter notre filiale au Maroc dans une zone offshore qui n’a rien à envier aux zones industrielles que l’on trouve en Europe ou à Dubaï. De grands groupes comme Renault sont déjà installés et la capitale économique, Casablanca, est très dynamique ».
Géraldine Barallon raconte pour sa part : « Nous sommes en Algérie où le marché évolue positivement. Nous passons d’une clientèle privée à une clientèle publique et nous sommes aujourd’hui référencé dans la plupart des centrales thermiques de ce pays ». « Notre objet est la vente, explique Didier Lartigue, Directeur Général de Clarke Energy, l’installation et la gestion de moteurs à gaz qui permettent de produire de l’électricité et du thermique. 
Depuis 2013, l’intensification de l’ambition de Clarke Energy en Afrique nous a conduits à privilégier l’accompagnement de nos équipes commerciales par CCI international Paca. » 
Soulignant : « Le Road Show Maghreb et les Med Business Days furent l’occasion de partager, avec d’autres entreprises et des membres de la CCI, des expériences toutes différentes et enrichissantes, concernant le marché accessible à Clarke dans les différents pays d’Afrique du Nord. Plus récemment, le Forum International Paca nous a permis de donner plus de visibilité à notre entreprise en Afrique Subsaharienne, notre nouvelle cible depuis 2015. » Enfin, en matière de formation « l’aide est précieuse » et s’inscrit dans le croissant besoin de compétence et de professionnalisme « de PME tournées vers l’export ».

Par Michel CAIRE - Source de l'article Destimed

Aucun commentaire: