Translate

vendredi 1 avril 2016

Akfadou - Conférence euro-méditerranéenne des initiatives citoyennes et environnementales

Pas moins de 250 jeunes, issus de divers horizons, entre autres, des acteurs associatifs, cadres, entrepreneurs environnementaux ou membres de la société civile, résidents dans la zone euro-méditerranéenne et africaine sont attendus en Algérie, du 19 au 30 avril prochain, pour participer à une conférence euro-méditerranéenne des initiatives citoyennes et environnementales. 

Cet événement s’inscrit, selon les responsables de l’Association bénévolat Imghane Tizamourine d'Akfadou (ABITA), organisatrice de la rencontre, dans le cadre de la continuité du projet ESCIFA (Entrepreneuriat Social et Citoyen Franco-Algérien) financé par l’ambassade de France en Algérie, lequel projet a été dédié à l’entrepreneuriat social des femmes. 
Pour rappel, une délégation de femmes adhérentes à Imghane, conduite par le président de cette association et le P/APC d’Akfadou, avait suivi, dernièrement, une formation à l’école des hautes études commerciales (HEC) de Paris sur, entre autres, comment créer un emploi et agir pour l’intérêt général. «Les participants à cet évènement, originaires d’une trentaine de pays, vont participer à des chantiers locaux de dépollution, des ateliers, débats autour d’initiatives et la mobilisation des parties prenantes clés», affirment les organisateurs dans un communiqué. 
Cette conférence sera sponsorisée par plusieurs organisations, dont le programme des Nations Unies pour le développement, la délégation Européenne en Algérie, le Global Environment Facility, The GEF Small Grants Programme, ainsi que l’Association Projets Pour l’Emploi. L’évènement sera aussi soutenu par de nombreux partenaires publics et privés algériens, que ce soit au niveau local ou national, a-t-on souligné. Cette initiative de l’entreprenariat va s’inscrire dans la durée, selon le communiqué de l’association Imghane. 
«Nous apportons une grande importance à l’élaboration d’un portail internet sur lequel toutes les Organisations Non Gouvernementales partenaires pourront diffuser leurs initiatives, des vidéos, et inciter ainsi d’autres ONG à s’impliquer durablement main dans la main avec les pouvoirs publics. Une table ronde sera organisée après une consultation, de manière à établir les modalités et une charte de dialogue environnemental structuré. Le collectif se réunira autour de propositions qui seront reprises dans un livre blanc, avec une préface de M. le ministre», a-t-on indiqué. Plusieurs thèmes seront abordés à l’occasion de cette conférence, tels que «Environnement, Tourisme solidaire, Artisanat et Société», «Citoyenneté et Engagement», «Culture et Éducation populaire» et «Dialogue interculturel et interreligieux». 
L’Association Bénévolat Imghane Tizamourine d’Akfadou est structurée, selon ses responsables, en «Fabrique à Initiatives Socio-économiques, Culturelles et Environnementales». Elle est en contacts avec l’Association française Projets Pour l’Emploi. Une convention lie les deux structures qui s’associent pour l’échange des bonnes pratiques et expériences pour des buts communs, qui se résument globalement à l’accompagnement/formation d’entrepreneurs sociaux visant à la création et/ou développement d’activités génératrices d’emplois», lit-on dans le communiqué de l’ABITA. 
Actuellement, ces deux associations s’investissent dans le renforcement des organisations de la société civile et le dialogue structuré avec les pouvoirs publics, à l’instar des collectivités locales. En outre, elles collaborent avec toutes sortes d’organisations «à conditions que celles-ci soient à but non lucratif et qu’elles s’investissent dans la résolution de problèmes sociaux en général».


Source de l'article la Depechedekabylie

Aucun commentaire: