Translate

dimanche 20 mars 2016

CFCIM - La BERD détaille ses activités de financement au Maroc

La Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc (CFCIM) était le chef lieu d’une réunion d’information organisée le 15 mars dernier par l’Union des Chambres de Commerce et d’Industrie Européennes au Maroc (EuroCham Maroc) sous le thème : «Activités de la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD) au Maroc, appui aux entreprises, financement de projets ».

Résultat de recherche d'images pour "http://lnt.ma/cfcim-la-berd-detaille-ses-activites-de-financement-au-maroc/"Dans son allocution, M. Laurent Chabrier, chef du bureau de la BERD au Maroc, a commencé par une présentation de la banque, créée en 1991 dans le but de contribuer à l’instauration d’une ère nouvelle en Europe centrale et orientale, et ayant pour vocation axiale de favoriser la transition vers des économies de marché ainsi que la promotion de l’initiative privée et de l’esprit d’entreprise.

La BERD est fortement mobilisée dans différents domaines d’activité comme la réforme des systèmes bancaires, la privatisation, la libéralisation des prix…

Aujourd’hui, le Maroc se positionne bien dans le spectre d’intervention de la BERD. « Depuis sa création, 766 millions d’euros est l’enveloppe budgétaire allouée au Maroc pour la réalisation de 27 projets », déclare M. Chabrier.

Par ailleurs, l’expérience de la banque dans le pays a confirmé la pertinence de l’ensemble de ses instruments de financement, ainsi que son modèle de déploiement pour répondre aux différents défis, et ce en étroite collaboration avec d’autres institutions financières internationales guidée notamment par toute une batterie de priorités, dont :
La réalisation du potentiel entrepreneurial du Maroc.
La promotion de l’intégration régionale.
Le soutien du développement et la commercialisation des services publics.
Le développement des marchés des capitaux.

M. Chabrier a mis l’accent sur l’importance qu’accorde la BERD au financement des énergies renouvelables et l’efficacité énergétique.

Le Maroc est fortement confronté à un ensemble de défis, principalement en termes des transitions économiques, surtout avec une population en pleine croissance ayant de grandes attentes en matière d’évolution de son niveau de vie. Il faut noter que le pays a tout de même atteint de meilleures performances notamment dans la mise en œuvre des réformes structurelles permettant la stabilité de son économie ainsi que le développement des investissements.

Le Maroc reste confronté à beaucoup de défis dans de nombreux secteurs raison pour laquelle la BERD reste très engagée, en termes des financements accordés à la réalisation des projets marocains dans le but de booster son économie pour un avenir meilleur.

Un riche débat entre M. Chabrier et l’audience présente a suivi la réunion, toute une panoplie de questions et d’axes de discussion ont été évoqués, notamment l’accès de la TPE marocaine aux financements de la BERD, elle qui constitue 80% du tissu économique du pays. De ce fait, M. Chabrier a expliqué que beaucoup d’actions ont été entreprises dans ce sens dans le but d’aider la très petite entreprise marocaine à mieux se développer sur un moyen long terme.

Par Souhir Benkirane - Source de l'article La Nouvelle Tribune du Maroc

Aucun commentaire: