Translate

dimanche 20 mars 2016

Le Réseau MedNC bien accueilli au Parlement Européen !

Mercredi 9 mars 2016 avait lieu de 17h30 à 18h30 au Parlement Européen à Strasbourg, une réunion de la Délégation à l'Assemblée parlementaire de l'Union pour la Méditerranée présidé par M. Martin Schulz, Président du Parlement Européen. 

Le Réseau MedNC bien accueilli au Parlement Européen !Lors de cette réunion, Pierre Massis et Anis Saidi de l’Office de Coopération Economique pour la Méditerranée et l’Orient (OCEMO) ont eu l’opportunité de présenter les actions du Réseau Méditerranée Nouvelle Chance, programme intégré à l’initiative Med4JOBS portée par l’Union pour la Méditerranée. 

Soutenu par la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et l’Agence Française de Développement (AFD), piloté par l’Office de Coopération Economique pour la Méditerranée et l’Orient (OCEMO) en collaboration avec l’Ecole de la Deuxième Chance de Marseille (E2C), ce programme de coopération mobilise les partenaires publics, privés et de la société civile du nord et du sud de la Méditerranée avec pour objectif de redonner aux jeunes exclus fierté et dignité, en favorisant un dialogue renouvelé, porteur d'intégration.

Dans un contexte où les problématiques méditerranéennes sont partagées par le nord et par le sud, où les sujets de radicalisation et de migrations sont les nouvelles priorités des gouvernements, l’employabilité des jeunes s’érige comme un défi majeur, pour l’ensemble des pays de l’espace euro-méditerranéen. Le programme MedNC concerne à ce jour six pays (France, Espagne, Maroc, Algérie, Tunisie, Egypte) et est prêt à s’étendre à l’Italie, à Chypre, au Portugal et au Liban. Labellisé par l’Union pour la Méditerranée, il dispose du soutien politique des quarante-trois pays membres de l’UpM.

La présentation des différents dispositifs et de la dynamique initiée a suscité l’intérêt des parlementaires qui ont remercié l’équipe pour ce travail et ont souligné l’importance de type d’initiative. Certains représentants ont rappelé que les formations dispensées devraient concerner tous les secteurs productifs et notamment les plus porteurs tandis que d’autres ont relevé l’importance de la collaboration régionale. 

Pierre Massis a rappelé que la mission du Réseau est avant tout fédératrice et permet de :
  • Créer un pool de savoir-faire et de compétences,
  • Favoriser le dialogue entre les dispositifs avec la volonté d’enrichir les échanges sud-sud,
  • Animer une réflexion sur les modèles afin d’améliorer leurs performances et d’y apporter de l’innovation,
  • Diffuser ces bonnes pratiques auprès des acteurs publics et des entreprises ,
  • Et à terme, être un acteur porteur de l’intégration régionale en Méditerranée.
Anis Saidi a conclu son intervention en rappelant que le Réseau porte 3 missions. Il est incubateur, accélérateur et intégrateur. 

Il a également insisté sur la forte implication des membres du Réseau Jeunes Leaders politiques UE-Maghreb du Parlement Européen qui, à plusieurs occasions, se sont mobilisés, ont mis leurs compétences et leur relationnel au service du Réseau MedNC. 
Certains d’entre eux, très impliqués dans leur pays sur les problématiques d’employabilité des jeunes ont d’ores et déjà contribué aux travaux et devraient participer à la journée d’employabilité organisée le 14 avril à Marseille à la Villa Méditerranée et qui sera ouverte au public. 
Les résultats obtenus sont très prometteurs mais le défi est de taille, puisque selon les chiffres du BIT, se sont plus de 5,5 millions de jeunes qui sont concernés par la problématique du chômage dans les pays visés par l’initiative.


Le chemin est encore long et le Réseau MedNC met en place des espaces de collaboration avec pour objectif de contribuer par l’action, à la construction de la Méditerranée de demain : une Méditerranée tolérante, intégrée, ouverte, qui redonne espoir, dignité et fierté à sa jeunesse. 

Source de l'article OCEMO

Aucun commentaire: