Translate

mercredi 16 mars 2016

La Commission Affaires étrangères souligne l'importance de rétablir les relations UE-Maroc

Plusieurs eurodéputés ont appelé l'Union européenne à redoubler d'efforts pour renouer le contact avec le Maroc et renforcer le partenariat hautement stratégique avec le Royaume.

parlement-europeen.jpgLa commission Affaires étrangères du Parlement européen a souligné, mardi, la nécessité de rétablir les relations entre l'Union européenne et avec le Maroc, «un partenaire stratégique pour l'Europe».

Lors d'un échange de vues avec Nicholas Westcott, directeur exécutif au service relations extérieures de la Commission européenne pour le Proche-Orient et l'Afrique du Nord et Michael Koehler, de la direction voisinage méridional de la commission européenne, sur la situation actuelle de la coopération UE-Maroc, plusieurs eurodéputés ont appelé l'Union européenne à redoubler d'efforts pour renouer le contact avec le Maroc et renforcer le partenariat hautement stratégique avec le Royaume sur la base de la confiance et du respect des engagements, estimant que le Maroc n'est pas un partenaire ordinaire, mais un «allié solide et de confiance sur lequel l'Europe peut compter».

Ils ont souligné le rôle que joue le Maroc dans la coopération en matière de lutte antiterroriste et dans le domaine de la migration, appelant l'UE à soutenir le Royaume dans toutes les actions qu'il entreprend et ses projets et à garantir la sécurité juridique de tous les accords de l'UE avec le Maroc qu'ils ont qualifié de «seul pays stable dans la région».

Les eurodéputés ont à cet égard mis en exergue le climat de stabilité et de sécurité qui règne au Maroc et son rôle de leadership en matière de coopération sud-sud, notamment avec les pays africains.

S'agissant de la question du Sahara, les députés européens ont souligné l'impératif pour l'Union européenne de soutenir le processus d'un règlement politique dans le cadre de la régionalisation avancée sur la base de la proposition marocaine de large autonomie, qualifiée de «sérieuse» et «crédible» par la communauté internationale.

Au sujet de la situation des populations séquestrées à Tindouf, les eurodéputés ont appelé l'Union européenne à faire pression sur l'Algérie et le polisario pour organiser un recensement des bénéficiaires de l'aide humanitaire européenne et de mener une enquête approfondie sur le détournement de ces aides révélé par l'Office européen de lutte anti-fraude (OLAF).

Dans leurs réponses aux interpellations des députés européens, les représentants de la commission européenne ont à leur tour souligné le caractère hautement stratégique du partenariat avec le Maroc, rappelant la récente visite dans le Royaume de la Haute représentante de l'UE pour les Affaires extérieures et la politique de sécurité, Federica Mogherini visant la relance des relations bilatérales.

Ils ont également affirmé que le programme de coopération de l'Union européenne avec le Maroc comprend une série d'engagements qu'il importe de relancer dans l'intérêt des deux parties.

Source de l'article Le Matin

Aucun commentaire: