Translate

mercredi 16 mars 2016

Les agriculteurs italiens dénoncent "l'invasion" de tomates marocaines

Après la colère des agriculteurs espagnols, c'est au tour de leurs voisins italiens de s'insurger contre l'importation massive de tomates marocaines. 

TOMATES MAROC

Le ministre italien de l'Agriculture, Maurizio Martina, a réitéré lundi 14 mars, en marge du conseil européen des ministres de l'Agriculture, sa demande d'activation de la "clause de sauvegarde" prévue dans l'accord agricole Maroc-UE.

Selon cette clause, la commission européenne peut prendre des mesures de protection lorsque les produits marocains "entraînent des perturbations sérieuses des marchés et/ou un préjudice grave à la branche de production".

"Nous formaliserons dans quelques jours avec le ministère du développement économique notre rapport technique qui montre une baisse de 50% des ventes de tomates italiennes, constituant donc un problème majeur", a indiqué le ministre.

Le Made in Italy "attaqué"

Après s'être soulevée contre l'huile d'olive tunisienne, le Confédération nationale des agriculteurs italiens (Coldiretti) dénonce maintenant "l'invasion" des tomates marocaines. "Les produits de base de la nourriture méditerranéenne 'Made in Italy' sont attaqués par les importations de tomates marocaines en Europe, qui ont doublé au mois de janvier 2016 par rapport au même mois l'année dernière", s'indigne la Confédération.

En Sicile, principale région italienne productrice de tomates, les agriculteurs sont descendus dans la rue lundi pour demander à l'UE et au gouvernement régional de venir au secours de leurs entreprises "et empêcher la perte de milliers d'emplois".

La Commission européenne, qui dit reconnaître l'ampleur et la durée de la crise agricole actuelle, a annoncé lundi qu'elle prendrait "des mesures exceptionnelles" pour soutenir les agriculteurs européens, afin de compléter l'aide globale de 500 millions d'euros déjà débloquée en septembre dernier.

L'Italie, l'un des plus gros producteurs de tomates au monde, produit plus d'un million de tonnes de tomates de table par an, mais la superficie cultivée a diminué de 13% au cours des quinze dernières années, passant de 30.000 hectares en 2000 à environ 26.000 en 2015.

Le Maroc est à l'heure actuelle le pays non européen qui exporte le plus de légumes vers l'Union européenne. La tomate, locomotive du secteur des primeurs dans le royaume, arrive en tête avec un chiffre d’affaires de 295,7 millions d'euros, en hausse en valeur de 25%.

Par Anaïs Lefebure - Source de l'article Huffpostmaghreb

Aucun commentaire: