Translate

mercredi 16 mars 2016

L’Algérie « sauve » les surstocks de blé français

En s’approvisionnant en blé sur le marché français, la France ressent un immense soulagement face à des stocks historiques qui n’ont jamais été constatés depuis 1999. 

L’Algérie a déjà commandé auprès des fournisseurs de l’Hexagone quelque 5,8 millions de tonnes de blé, dont 4 millions seront livrés à brève échéance, révèle le site de la radio RFI, qui écrit: « L’Algérie, le Maroc et la Tunisie achètent de grandes quantités de blé français cette année. Un soulagement pour les céréaliers français qui doivent écouler des stocks record ».

La France demeure le premier exportateur de blé sur le continent européen, et l’Algérie s’y approvisionne à hauteur de 70% de ses importations en ce produit.

Les stocks français en blé se sont élevés cette année à quelque 6 millions de tonnes. La concurrence a fait chuter les prix sous la barre de 150 euros la tonne, le prix le plus bas constaté depuis cinq ans.

Pierre Bégoc, un analyste d’Agritel, une société d’expertise en stratégies des marchés agricoles et agroindustriels, s’exclame: « On ne peut pas se permettre de perdre le Maghreb ». « Et surtout pas l’Algérie, qui importe 90% de son blé tendre ou meunier, pour fabriquer son pain », renchérit le site de RFI, qui explique que les achats de l’Algérie « restent massifs, une priorité sociale, malgré la chute de ses revenus pétroliers ».

Source de l'article Impact24

Aucun commentaire: