Translate

vendredi 1 avril 2016

Festival du cinéma méditerranéen de Tétouan 2016: Le compte à rebours a commencé

La ville de la Colombe blanche s’apprête à accueillir le 22ème FICMT dont la cérémonie inaugurale se déroulera, samedi 26 mars, au Teatro español.

Résultat de recherche d'images pour "Festival du cinéma méditerranéen de Tétouan 2016"Les organisateurs promettent une édition riche en activités mettant à l’honneur le cinéma méditerranéen. Quelque 38 films (représentant 14 pays du pourtour de la Méditerranée) seront en compétition pour ce 22ème festival. Présidé par le cinéaste et producteur espagnol Luis Miñarro, les six membres du jury du long-métrage auront à choisir entre 12 films, dont la majorité est réalisée en 2015. Parmi lesquels, «Des… Espoirs», de son réalisateur tétouanais Mohamed Smaïl et «Les hommes d’argile», du Maroco-belge Mourad Boucif. La Tunisie sera présente à cette compétition par «Les Frontières du ciel» de Farès Naanaa. Alors que l’Egypte et le Liban y participent respectivement par «Nouara» de Hala Khalil et «3.000» de Mai Mesri.

Le cinéma européen sera présent en force à cette compétition avec sept longs-métrages, dont «Les ogres» de la Française Léa Fehner, «Techo y comida» de l’Espagnol Juan Miguel del Castillo, «Zvizdan», du Croate Dlibor Matanic. Quant à la catégorie du court-métrage, dont le jury sera présidé par le critique de cinéma, l’Egyptien Amir Emary, il comprendra 15 films. Parmi lesquels «Aya va à la plage» (Maroc), «Quelques secondes» (France), «La vague» (Algérie), «Une nuit d’amour» (Egypte), «alomon’s stone» (Palestine) et «Amal» (Maroc).

Présidé par la réalisatrice belge Karine De Villers, les quatre membres du jury du documentaire auront, quant à eux, à choisir entre 13 films, dont «Le Poids de l’ombre» (Maroc), «L’Enfant et la nuit de David Yon» (France), «De Lola à Leila» (Belgique), «Tánger Gool» (Espagne) et «A travers mon objectif» (Turquie).
Outre la projection des films en ou hors compétition, cette manifestation de huit jours sera marquée par l’hommage rendu à l’actrice marocaine Amal Ayouch, le réalisateur marocain Daoud Ouled Sayed et la comédienne espagnole Lola Duenas, et ce pour leur rôle dans la promotion du cinéma méditerranéen.

Elle sera marquée aussi par l’organisation d’un séminaire sous le thème «Les tragédies de la Méditerranée vues par le cinéma». Le programme de cette 22ème édition comportera deux tables rondes, dont la première se déroulera sous le thème «Le cinéma marocain et la question linguistique». Alors que la deuxième est destinée à réunir des professionnels des deux rives de la Méditerranée pour débattre de l’œuvre du grand réalisateur français André Téchiné.

Par Najat Faïssal - Source de l'article AujourdhuiMaroc

Aucun commentaire: