Translate

lundi 11 avril 2016

La France prête à appuyer l'Algérie dans sa démarche de diversification économique (Valls)

Le Premier ministre français Manuel Valls a exprimé, dimanche à Alger, la volonté de son pays d'appuyer l'Algérie dans sa démarche de diversification économique, tout en insistant sur les potentialités d'un partenariat bilatéral dans des secteurs "stratégiques" comme la santé, l'agroalimentaire ou les transports.

La France prête à appuyer l'Algérie dans sa démarche de diversification économique (Valls)"L'Algérie s'est engagée dans un processus de diversification de son économie. Le contexte n'est pas facile, mais nous sommes là pour réussir ensemble et pour vous aider également à réussir", a-t-il déclaré lors du forum d'affaires algéro-français qui se tient en marge de la troisième session du Comité interministériel de haut niveau (CIHN) en présence du Premier ministre Abdelmalek Sellal.

Il a aussi relevé "l'amitié indestructible" liant l'Algérie et la France et s'est dit "convaincu que ce qui a été initié par nos deux présidents est durable surmontant tous les petits problèmes que parfois on veut nous créer".

"Nous avons confiance dans les atouts de l'Algérie, dans son potentiel, dans la qualité de sa main-d'oeuvre et dans le fait qu'ensemble nous pouvons peser davantage, nous sommes là et nos entreprises sont là dans des secteurs aussi stratégiques que la santé, l'agroalimentaire ou les transports et dans des secteurs d'avenir comme le numérique", a-t-il indiqué.

Tout en rappelant que la France reste le premier investisseur hors hydrocarbures en Algérie et son deuxième partenaire commercial, M. Valls a déclaré que son pays voulait "rester le partenaire économique majeur de l'Algérie".

M. Valls a également attiré l'attention sur le fait que 6.000 entreprises françaises font du commerce avec l'Algérie et environ 500 autres y sont installées.

Les partenariats existant entre les entreprises algériennes et françaises "tissent la trame d'un partenariat d'exception entre nos deux pays lancés en décembre 2012 par les présidents Abdelaziz Bouteflika et François Hollande.

Ce partenariat doit continuer à se développer", a-t-il soutenu. Il a déclaré, en outre, que le développement du partenariat d'exception liant les deux pays implique aussi d'offrir la possibilité aux entreprises algériennes de "trouver naturellement le chemin de la France ".

Le Premier ministre français a rappelé, à ce propos, les efforts consentis par la France pour assurer les meilleures possibilités d'investissement aux opérateurs étrangers. Il s'est attardé, en outre, sur le rôle à jouer par les entreprises détenues par des Français d'origine algérienne pour rapprocher davantage les deux pays.

Selon lui, les français d'origine algérienne "doivent être mobiles et pouvoir s'installer de part et d'autre de la Méditerranée et pouvoir mobiliser leur ressources plus facilement, car cette communauté franco-algérienne riche et dynamique (...) est l'une de nos plus grandes chances communes ", a-t-il affirmé.

Plus généralement, M. Valls a parlé du lien existant entre les continents européen et africain qualifiant ce dernier de "continent d'avenir ". Il a insisté sur le rôle susceptible d'être joué par l'Algérie et la France pour rapprocher les pays des deux continents.

Source de l'article APS

Aucun commentaire: