Translate

lundi 4 avril 2016

Le paysage peut-il sauver la ville - La Méditerranée en avant-garde

«Inventés» par les peintres et les voyageurs, de Poussin à Cézanne et du Grand Tour aux premiers touristes, les paysages méditerranéens font toujours rêver, drainant chaque année plus de population : vacanciers ou résidents permanents.


Résultat de recherche d'images pour "assises paysage"Les clichés d’un paysage toujours vert (les pins, les palmiers…), des espaces publics généreux et animés, la douceur du climat et l’irrésistible attrait pour la «Grande Bleue» ont contribué en quelques décennies à cette situation.

Mais le bassin méditerranéen est victime de son succès. Au début du XXIème siècle, il semble concentrer plus qu’ailleurs l’ensemble des maux de l’époque, liés à la sur-occupation des territoires: pollution, étalement urbain, sécheresse, inondations violentes, transformation irréversible des paysages… Exception faite des zones protégées par la loi ou la règlementation (Loi «Littoral» en France, par exemple), il apparaît que l’image archétypique du paysage méditerranéen ne résiste pas à la banalisation des périphéries urbaines et à la déprise des terres agricoles. L’urbanisation excessive du littoral a définitivement fait disparaître de nombreux points de vue, plus qu’ailleurs ou de manière plus violente.

Alors, le paysage peut-il sauver la ville ? Comment accueillir une population toujours plus grande dans un cadre de vie de qualité? Comment concilier une économie touristique florissante et la préservation de ce cadre de vie en tenant compte des risques et menaces naturels? Comment inventer de nouvelles images, une nouvelle esthétique du paysage méditerranéen, de nouvelles formes qui s’inscrivent dans une gestion durable de l’environnement? Comment retisser des liens entre un littoral fortement urbanisé et un arrière-pays souvent en déshérence ?

Les territoires de Méditerranée sont héritiers d’une grande tradition horticole : les jardins d’agrément (les bastides, les villas…), et les jardins de production ont souvent fait le lien entre la ville et la campagne.

Comment ce savoir-faire horticole s’adapte-t-il aujourd’hui pour répondre aux grands enjeux?

À toutes ces questions, s’ajoute celle d’un partage démocratique de l’espace, souvent mis à mal par la forte spéculation immobilière: comment dans ce contexte conçoit-on des usages partagés?

Enfin, comment le bassin méditerranéen redevient-il l’espace et le paysage communs de ses différentes cultures ?

La Méditerranée en avant-garde se pose des questions cruciales pour de nombreuses régions de France et du Monde, les 7èmes Assises Européennes du Paysage tenteront d’y donner des réponses.

À pied, à vélo, en bus, en ateliers sur sites ou en salle, en séances plénières, avec des intervenants de grande qualité, l’objectif de ces trois jours, est de faire avancer la réflexion sur ces thématiques communes à de nombreux territoires en France et dans le monde à travers l’exemplarité de la Méditerranée.

Mercredi 6 et Jeudi 7 avril : Les Assises

Vendredi 8 avril, des Assises « Off » prolongeront l’événement

Inscriptions classiques

Formulaire d'inscription à télécharger et imprimer...

Des tarifs spéciaux sont proposés par la FFP, les partenaires et soutiens. Renseignez-vous auprès d'eux.

Formulaire de Formation (Libéraux et salariés)à télécharger et imprimer...

Des cycles de formation autour des conférences et ateliers des 7èmes AEP sont proposés aux salariés d'agences et aux professionnels indépendants
Prise en charge jusqu'à 100%
Formulaire d'inscription CNFPT pour les Agents Territoriaux à télécharger et imprimer...

Les formulaires d'inscription dématérialisés
Tarifs plein et préférentiels
7èmes ASSISES EUROPEENNES DU PAYSAGE

Source de l'information Assises paysages


Aucun commentaire: