Translate

mercredi 13 avril 2016

Mobilités discursives, circulation et projets migratoires dans le pourtour méditerranéen - Du 12 au 14 avril 2016

Dans le cadre d’un projet de recherche franco-algérien, la complexité des circulations et des trajectoires migratoires dans le cadre de la mobilité académique francophone (entre le Maghreb, la France et le Québec/Canada en particulier) a été mise en lumière.

Mobilités DiscursivesInscrit dans une perspective sociolinguistique, ce projet vise à saisir la dynamique d’appropriation de l’espace en dégageant les dimensions macro, méso et micro telles qu'elles se construisent dans les discours des locuteurs : il s’agit, par exemple, d’expliciter l’appropriation singulière de l'espace par les étudiants migrants au travers de leur cartographie polyphonique ou l’élaboration de leur mobilité langagière dans le processus migratoire.

L’explicitation de ces différentes dimensions – qui, au-delà de l’espace « matériel » font référence par exemple à l’espace-temps ou à l’espace vécu – requiert une approche interdisciplinaire, croisant les regards de sociolinguistes, géographes, sociologues, anthropologues ou chercheurs en psychologie sociale, sciences politiques et économiques. L’objectif de ce workshop international consistera précisément à confronter et à faire dialoguer les approches épistémologiques de chercheurs de ces différentes disciplines autour des notions de mobilités (par exemple, résidentielle, quotidienne, urbaine, géographique, discursives), de circulations, de globalisation et de projets migratoires, spécifiquement dans le contexte du pourtour méditerranéen.

Ce workshop s'inscrit dans le projet scientifique « Dynamiques spatiales, langagières, identitaires, de la circulation migratoire étudiante » (Maghreb, France et Canada).

Les organisateurs bénéficient du soutien financier du réseau mixte algéro-français de recherche-formation et de recherche sur la langue française et les expressions francophones (LAFEF), de celui de l’université Abou Bakr Belkaïd de Tlemcen, de l’université de Franche-Comté et de la MSHE Claude-Nicolas Ledoux.

Organisation:
Nathalie Thamin, Katja Ploog, Anne-Sophie Calinon, Mohammed Zakaria Ali-Bencherif, Azzeddine Mahieddine.


Contact
Centre de recherches interdisciplinaires et transculturelles - CRIT

Lieu
Université de Tlemcen, Algérie

Source de l'article ActuUnivfconte

2 commentaires:

Billal Hnaoui a dit…

nous avons assisté à ce "colloque" nous avons fait part de notre écoute attentive. après les paroles de Monsieur le Recteur de l'université de Tlemcen, le Doyen de la faculté des lettres et des langues ainsi la parole de Monsieur Azzeddine Mahieddine. les trois enseignantes de l'université de Besançon ont pris la parole pour présenter ensemble leur projet collectif qui s'articule sur la parenté de la notion de mobilité à travers les diverses disciplines notamment la sociolinguistique et les sciences humaines, leur corpus longitudinale faisant preuve de la variété des représentation de la langue et de l'espace. Pr Halouma Chérif de l'université d'Oran à très bien déterminé les statuts appropriés, acquis et rejeté des filles et garçons des étudiants en mobilité (algérien, d'autres travaux ont été présenté toutefois nous avons souhaité une grande information sur le projet pour qu'il yait plus de participation

Billal Hnaoui a dit…

Billal Hnaoui: je suis, BOURDIME Lakhdar doctorant en didactique de FLE univ de Tlemcen