Translate

mercredi 13 avril 2016

Système de labellisation des produits agricoles : Presque finalisé

Le système de labellisation des produits agricoles de terroir devrait être finalisé prochainement ce qui permettra à l'Algérie d'exporter deux produits phares sur le marché international sous le label de qualité lié à l'origine, a indiqué mercredi à Alger un responsable au ministère de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche.

"Les premiers produits (la datte Deglet Nour et la figue de Beni Maouche) vont être labellisés durant les prochains mois, puisque nous sommes à la fin du processus du système de labellisation des produits de terroir de qualité distinctive liée à l'origine", a déclaré Chérif Omari conseiller au ministère en marge du premier atelier national portant sur la "valorisation des produits agricoles, organisation des acteurs et accès au marché".
Le développement du système de labellisation des produits agricoles de terroir a constitué un projet pilote de jumelage entre l'Algérie et l'Union européenne (UE) et portant sur la certification de trois produits agricoles de terroir: la datte Deglet Nour de Tolga, la figue de Beni Maouche et l'olive de table de Sig. D'autres produits seront également certifiés au fur et à mesure de finalisation du système juridique de labellisation qui dépend notamment de l'organisation des professionnels au niveau des filières, a ajouté M. Omari. 
Il a souligné, à cet effet, que cet atelier organisé dans le cadre du programme européen d'appui de l'initiative ENPARD (European neighbourhood programme for agriculture and rural development) pour la Méditerranée (2015-2017), vise à mettre en place un processus de dialogue et de partage entre les professionnels et les experts en vue de "monter des synergies d'exportation". 
Les organisateurs de cet atelier ont invité les responsables des laboratoires nationaux au niveau sectoriel, intersectoriel et du privé pour travailler en synergie autour du projet de certification des produits de qualité, des produits bio et ceux du terroir. Cette rencontre tombe à point nommé avec l'actualité du secteur de l'agriculture qui affiche une dynamique de promotion des exportations hors hydrocarbures. 
"Le secteur a une mission fondamentale qui est celle de garantir la sécurité alimentaire du pays et de contribuer efficacement à la diversification de l'économie", note M. Omari en affirmant que le ministère était en train de trouver des mécanismes en vue d'asseoir un système permanent de promotion des produits agricoles à l'exportation.
"Promouvoir les produits agricoles à l'exportation nécessite la mise en place d'un système d'organisation des acteurs, un système de valorisation et de certification des produits et une plateforme logistique qui va permettre de faciliter l'exportation", a-t-il souligné. Il a ajouté qu'actuellement, l'Algérie est en train de placer sur des marchés dits "moins exigeants" des produits agricoles comme la pomme de terre et la tomate. "Mais on est en train de prendre toutes les mesures qu'il faut pour accompagner cette dynamique avec un système de certification de notre produit", assure M. Omari. 
Suite à des excédents sans précédents enregistrés dans la production de pomme de terre et la tomate, des opérateurs privés et publics ont exporté vers des pays du Golfe, la Russie et l'Espagne notamment. Mais les dernières expériences d'exportation de la pomme de terre ont révélé un grand déficit en logistique au niveau des postes frontaliers. "C'est l'occasion pour les pouvoirs publics de fluidifier le système d'exportation, les procédures administratives et logistiques", estime M. Omari indiquant que le Premier ministre avait instruit tous les secteurs concernés à prendre les dispositions nécessaires pour accompagner cette dynamique.

Par Lakhdar A. - Source de l'article Lemaghrebdz

Aucun commentaire: