Translate

mercredi 13 avril 2016

Surpêche en Méditerranée : Les mises en garde de Bruxelles

Environ 90% des stocks de poisson de la mer Méditerranée font l’objet de surpêche, a mis en garde, jeudi dernier à Alger, Karmenu Vella, commissaire européen en charge de l’environnement, des affaires maritimes et de la pêche. 

Résultat de recherche d'images pour "Surpêche en Méditerranée"«La Méditerranée offre beaucoup d’emplois, de richesses et d’activités économiques. Il y a actuellement une préoccupation commune. Beaucoup d’espèces risquent le déclin ou l’extinction. Il est estimé que 90% des ressources halieutiques dans l’espace méditerranéen font l’objet de surpêche. Si la pêche en Méditerranée nous interpelle, nous devons agir de manière efficace et rapide aussi», a insisté Karmenu Vella lors d’un point de presse organisé à l’hôtel El Aurassi, en marge de sa visite de travail de trois jours en Algérie durant laquelle il a eu des entretiens avec des membres du gouvernement.

Outre le renforcement de la coopération bilatérale entre l’Union européenne et l’Algérie dans les domaines de la pêche, de l’eau et de l’environnement, les discussions ont été centrées sur la détermination d’une «stratégie commune» avec l’Algérie qui est «un important partenaire dans l’espace méditerranéen», a fait savoir le conférencier. La visite du commissaire européen intervient quelques semaines après l’accord conclu en février à Catane, en Sicile, par les ministres européens, relatif à l’urgence d’une action pour enrayer le déclin des stocks de pêche en Méditerranée et surmonter la pression sur la compétitivité du secteur des pêches.

L’Union européenne est déterminée à arrêter le déclin des ressources halieutiques, voire à inverser la tendance, a rappelé Karmenu Vella. «La solution ne peut venir d’un seul Etat membre de l’UE, mais doit émaner de tous les pays qui exploitent ces ressources», a-t-il souligné.

Engagée dans la bataille contre la surpêche, la Commission européenne cherche surtout à intensifier le dialogue régional. Pour convaincre les pays tiers riverains de consentir les efforts requis, Karmenu Vella devra se rendre, entre autres, en Tunisie et en Turquie afin d’obtenir des accords de principe sur la préservation des stocks de poissons menacés.

Une réunion des ministres concernés des pays du pourtour méditerranéen, dont l’Algérie, est prévue le 27 avril à Bruxelles, en Belgique. Les mesures issues de cette réunion seront ensuite discutées à l’occasion de la session annuelle de la Commission générale des pêches pour la Méditerranée, l’une des organisations régionales de gestion de la pêche créées sous l’égide de la FAO.

Interrogé sur les mesures opérationnelles nécessaires pour prévenir l’extinction de certaines ressources halieutiques, Karmenu Vella a relevé que la réduction des quotas de pêche pourrait être retenue comme l’une des options à mettre en place. «L’objectif est de réduire les activités de la pêche pour donner du temps de récupération aux espèces» de poissons surexploitées, a conclu l’ancien ministre du Tourisme maltais.

Par Hocine Lamriben - Source de l'article Elwatan

Aucun commentaire: