Translate

vendredi 1 décembre 2017

Jean-Yves Le Drian, ministre français de l’Europe et des affaires étrangères : « Des institutions comme l’Union pour la Méditerranée doivent préparer l’avenir des échanges » dans la région

Jean-Yves Le Drian, ministre français de l’Europe et des affaires étrangères : « Des institutions comme l’Union pour la Méditerranée doivent préparer l’avenir des échanges » dans la région

Jean-Yves Le Drian, ministre français de l’Europe et des affaires étrangères, a souligné le rôle clé de l’Union pour la Méditerranée le mardi 21 novembre à la conférence « Méditerranée du futur », qui se tenait à Marseille à l’initiative de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur . 

« C’est le but d’institutions comme l’Union pour la Méditerranée de préparer l’avenir des échanges » a indiqué le Ministre Le Drian, en ajoutant que l’UpM « doit savoir mêler la labellisation de projets, notamment dans le domaine de l’intégration économique, la coordination d’actions, voire, et c’est souhaitable, et c’était sa vocation, le dialogue politique ».

Lors de l’allocution d’ouverture avec le prince Albert de Monaco et Renaud Muselier, président du conseil régional, le ministre s’est exprimé sur la nécessité des États Membres de l’UpM de travailler ensemble : « À l’approche de son dixième anniversaire, il appartiendra à ses membres et la France y prendra sa part – de dire ce qu’ils en attendent, de fixer pour l’avenir un horizon partagé, de susciter des initiatives pour relancer cet espace ». Pour le ministre, le « temps est-il venu de passer ensemble d’une Méditerranée des projets à un véritable projet pour la Méditerranée. »

« Méditerranée du futur » est la première édition de rencontres ouvertes aux acteurs publics et privés reconnus pour leur contribution à la définition et à la mise en œuvre de solutions innovantes et ambitieuses en Méditerranée. Cette première rencontre était consacrée à l’engagement commun des acteurs de la Méditerranée pour lutter contre le réchauffement climatique et atteindre les objectifs fixés par les accords sur le climat, notamment l’Accord de Paris.


Source de l'article Ufmsecretariat

Aucun commentaire: