Translate

dimanche 6 mars 2016

Deux décennies après Barcelone: repenser le partenariat UE-Med

Dresser un bilan du partenariat EuroMed 20 ans après Barcelone et le faire évoluer de façon positive : telle était l’ambition de la conférence annuelle FEMISE (1), qui s’est déroulée à Athènes du 13 au 14 février 2016. Des débats riches ont permis aux acteurs du nord et du sud de la Méditerranée d’approfondir cette thématique et d’élaborer des préconisations conjointes.

« Instauré en 1995, le processus de Barcelone constitue un moment clef de la coopération entre l’Union européenne et les Etats riverains de la Méditerranée. Le partenariat Euromed a donné lieu à une série de réformes et au renforcement de la politique de voisinage » explique le Dr Constantin Tsakas, Secrétaire général du FEMISE et Délégué général de l’Institut de la Méditerranée. « Cependant, alors que la région Euromed fête ses 20 ans, les progrès économiques accomplis ne s’avèrent pas suffisants pour répondre aux attentes des populations du sud de la Méditerranée, comme en attestent les printemps arabes. La région doit aujourd’hui tenir compte des nombreux défis économiques, sociaux et politiques auxquels elle est confrontée. »

Conjuguer un partenariat pluriel

La conférence annuelle du FEMISE constitue donc une occasion idéale pour analyser les réussites et les insuffisances du partenariat entre l’Union européenne et la Méditerranée afin de définir des pistes de progrès. Elle s’articule autour de trois sessions plénières dédiées au partenariat Euromed et à la situation actuelle. En outre, trois sessions thématiques étaient consacrées à la présentation des premiers résultats des dernières études FEMISE. « Euromed doit réinventer un partenariat qui répond aux aspirations des citoyens. Le rapprochement entre les deux rives de la Méditerranée se conjugue désormais de manière plurielle » assure Dr. Maryse Louis, déléguée générale du FEMISE et Programs Manager ERF. « Afin d’obtenir un partenariat qui sera mutuellement bénéfique pour les deux rives, il faudra lancer de nouvelles pistes de collaboration». 

« Aujourd’hui, de nouveaux projets d'infrastructures régionaux pourraient être envisagés, ainsi que l’approfondissement des relations économiques, comme par exemple dans le cadre de l’Accord de Libre Echange Complet et Approfondi (ALECA) » souligne le Dr Tsakas. Le Dr. Louis partage ce point de vue, ajoutant que « résoudre les défis pressants liés à la question des réfugiés et de la sécurité en Méditerranée est essentiel pour un réel progrès du partenariat, sujets qui ont été au cœur des débats».

Le FEMISE, qui a remporté en 2015 l’appel d’offres de l’Union européenne sur « l’appui à la recherche, aux études et au dialogue économiques du partenariat Euro-Med », a également présenté sept rapports de recherche à l’occasion de cette conférence. Tous ont un trait commun : la volonté de renforcer le dialogue entre les deux rives de la Méditerranée. 

FEMISE (Forum Euroméditerranéen des Instituts de Sciences Économiques) est un réseau euro-méditerranéen établi en juin 2005 en tant qu’association française à but non lucratif. Après 8 années de fonctionnement, le réseau FEMISE regroupe plus de 90 membres, instituts de recherche en économie, représentant les 37 partenaires du Processus de Barcelone. FEMISE est coordonné par le Economic Research Forum (ERF) en Egypte et l’Institut de la Méditerranée (IM) en France.


Les sept rapports présentés lors de la Conférence annuelle sont consultables sur le site Internet de FEMISE :

Inégalité, mobilité intergénérationnelle des niveaux d’instruction des femmes et politiques inclusives dans les pays arabes ; 

Les gagnants et perdants dans l'industrie du tourisme durant le processus de transition : l'expérience des pays du Nord et du Sud de la Méditerranée ; 

L'Integrated Development Environment dans la région MENA : impact des processus de libéralisation politique et commerciale ; 

Rendement de l'entreprise dans la région sud de la Méditerranée : explication du rôle des contraintes commerciales, des institutions et de la culture ; 

La proximité spatiale et les performances de l'entreprise : comment les économies et les politiques basées sur la localisation peuvent aider le processus de transition dans la région méditerranéenne ? Les expériences de la Turquie, la Tunisie et l'Italie ; 

Les déterminants de la performance des entreprises à l'exportation dans les pays de la région MENA, comparaison avec les pays de la CEE et la Turquie ; 

Le rôle des liens de voisinage dans la région UE-Med pour la croissance du commerce : gros plan sur la migration, le niveau d'éducation et l'intégration sociale. 

Pour plus d’informations : http://www.femise.org

Source de l'article OCEMO

Aucun commentaire: