Translate

lundi 14 mars 2016

Méditerranée et Mer noire: appel à une stratégie commune pour promouvoir la pêche artisanale

L'adoption d'une stratégie régionale commune pour le développement de la pêche artisanale en Méditerranée et dans la région de la Mer noire a été recommandée, mercredi à Alger, à l'issue de la conférence régionale de la Commission générale des pêches pour la Méditerranée (CGPM).

Méditerranée et Mer noire: appel à une stratégie commune pour promouvoir la pêche artisanaleDans ce cadre, les participants à cette rencontre de trois jours ont appelé à la mise en place d'un programme d'assistance technique au profit des pays les moins développés de ces deux régions.

Une démarche qui devrait être précédée par le lancement d'une étude socio-économique afin de récolter les données permettant d'identifier avec précision l'apport de la pêche artisanale pour l'économie de chaque pays.

Parmi les recommandations figurent aussi la nécessaire implication des pêcheurs dans la gestion des aires marines protégées et la promotion de la coopération intersectorielle en vue de garantir la sauvegarde et le développement de la pêche artisanale en tant que métier mais aussi en tant qu'activité bénéfique à l'économie du pays.

La facilitation de l'accès aux crédits bancaires a été, d'autre part, l'un des points défendus par les experts de la CGPM qui plaident parallèlement pour le lancement de programmes publics pour le financement des pêcheurs artisanaux.

Selon les participants à la conférence, l'adoption de réglementations assurant une meilleure gestion des aires marines protégées et la création de coopératives de pêcheurs artisanaux représentent des éléments importants.

Ils ont préconisé, en outre, l'amélioration des conditions socio-économiques des pêcheurs pour mieux contribuer aux économies de leurs pays respectifs.

D'autre part, il a été recommandé d'œuvrer activement en vue de sauvegarder le savoir-faire traditionnel qui s'avère être naturellement respectueux de l'environnement.

Afin d'être encore plus proche de la réalité des pêcheurs artisans, il a été conseillé de faire le nécessaire pour maintenir un contact permanent entre les membres de la CGPM et les communautés de pêcheurs à travers les pays de la Méditerranée et de la Mer noire.

Encourager les femmes à investir le créneau de la pêche traditionnelle est aussi l'un des souhaits formulés par les membres de la CGPM.

En tout, 200 experts et représentants d'organisations internationales et régionales liées au métier de la pêche ont participé à cette conférence.

Selon la CGPM, la pêche artisanale représente plus de 80% de la flottille de pêche de la région et contribue à hauteur de 25% de la valeur totale des débarquements provenant des pêches de capture.

En Algérie, plus de 90% des professionnels du secteur de la pêche activent dans cette branche.

A l'ouverture des travaux de cette rencontre internationale, le ministre de l'Agriculture, du développement rural et de la pêche, Sid Ahmed Ferroukhi a souligné que "le rôle joué par la pêche artisanale en matière de création d'emplois, de subsistance des populations de pêcheurs artisans, de désenclavement des zones le long du littoral algérien et en matière de contribution au développement local, a fait de cette activité l'une des plus importantes priorités de développement du secteur".

Source de l'article APS

Aucun commentaire: