Translate

lundi 4 avril 2016

Fès - Place au Festival méditerranéen du livre

La cité spirituelle abrite, du 8 au 14 avril, la huitième édition du Festival méditerranéen du livre qui se déroulera au complexe culturel «Al Hourria» sur le thème «Cultures méditerranéennes : Voix multiples». 

Résultat de recherche d'images pour "Fès Place au Festival méditerranéen du livre"Organisé par la Fondation «Club du livre au Maroc», en partenariat avec le ministère de la Culture et la commune urbaine de Fès, ce festival se veut un espace pour la dynamisation de la culture marocaine et la valorisation de l’héritage du pays qui fait partie intégrante de la civilisation millénaire du pourtour méditerranéen. 
Cette édition sera marquée par l’attribution du Prix international de Fès de la création 2016 à l’écrivain pluriel Hassan Nejmi, ex-président de l’Union des écrivains du Maroc, en signe de reconnaissance, de considération et d’estime à son expérience multiple en écriture littéraire, poétique, critique et médiatique ouverte sur la culture méditerranéenne et universelle.

Un colloque sur le thème d’actualité «Le discours sur l’islam radical : Quels enjeux ? Quelles limites ? Quelles perspectives ?» se tiendra également avec la participation d’éminents experts marocains et étrangers. «Le discours polémiste et rarement contradictoire sur le phénomène de la radicalisation a bonne presse dans les médias. Cependant, l’émergence d’une synthèse critique et d’une évaluation hypothético-déductive de ce discours, aux connotations inclusives, fait cruellement défaut», souligne le président de la Fondation «Club du livre» et directeur du festival, Abdelhak Souitat. 
Et d’ajouter : «Au Maroc, pays visé par la rhétorique et l’idéologie du djihad, les études islamologiques restent le plus souvent cantonnées au petit cercle des universitaires spécialisés dans ce domaine. Dans ce contexte, il parait opportun d’en faire un inventaire analytique. Un des objectifs majeurs du colloque de Fès est précisément d’en présenter la genèse et l’évolution et d’en clarifier les enjeux idéologiques et symboliques». 
Par ailleurs, le programme comporte également d’autres activités culturelles, artistiques et littéraires dont des lectures poétiques, une représentation théâtrale d’une pièce de Abdelhak Zerouali, la projection d’un film en hommage à la cinéaste Farida Belyazid, des présentations d’ouvrages tels que «Crimes et Tcharmils» et «À la découverte de Fès», en plus de débats sur «Fès dans le regard de l’autre», «Fès, arts et traditions» et «Le patrimoine immatériel du Maroc». 

Source de l'article Le Matin

Aucun commentaire: