Translate

jeudi 26 janvier 2017

L’Algérie et la France se concertent sur les questions liées à la stabilité et à la paix dans la région de la Méditerranée

La deuxième session du Dialogue stratégique algéro-français sur les questions politiques et sécuritaires, qui s’est tenue mercredi à Paris, a été le cadre d’une concertation entre les deux pays sur les questions liées notamment à la stabilité et la paix dans la région de la Méditerranée.

C’est ce qu’a expliqué le ministre des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue des Etats Arabes, Abdelkader Messahel, dans une déclaration à l’APS et à la Télévision algérienne, à l’issue de cette rencontre qu’il a coprésidée avec le Coordonnateur national du renseignement, Yann Jounot.

« Le Dialogue stratégique algéro-français sur les questions politiques et sécuritaires est un mécanisme, mis en place depuis quelque temps», a souligné le ministre, rappelant que la première session s’est tenue à Alger.

« Généralement, ce genre de mécanisme permet un échange de vues sur certaines questions d’importance pour les deux pays, notamment tout ce qui a trait à la stabilité et à la paix dans notre région. Nous appartenons au même espace, qui est l’espace méditerranéen, et également des questions qui nous interpellent tous et nous intéressent», a-t-il précisé.

Au cours de cette session, a ajouté le ministre, « nous avons parlé bien sûr de la situation au Mali, des résultats du sommet Afrique-France de Bamako et de son suivi, de la situation au Sahel, de la lutte contre le terrorisme».

« Comment devons-nous coordonner nos positions, comment nous allons travailler ensemble pour la déradicalisation. Comment nous devons coordonner au niveau des Nations unies, notamment dans le cadre du forum global», a-t-il indiqué, précisant que la situation en Libye et d’autres situations dans la région, ont été à l’ordre du jour de cette session du dialogue algéro-français.

« C’était ça le but de ce dialogue stratégique. C’est un dialogue informel que nous avons d’autres partenaires, avec tous les membres du Conseil de sécurité, et d’autres voisins comme l’Italie et l’Espagne et également l’Allemagne», a-t-il expliqué.

La deuxième session du Dialogue stratégique algéro-français sur les questions politiques et sécuritaires se tient mercredi à Paris à laquelle le ministre des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue des Etats Arabes, Abdelkader Messahel, à la tête d’une importante délégation algérienne, copréside ses travaux.

La première session de cette réunion de consultation entre les deux pays, rappelle-t-on, qui s’est déroulée le 30 mai dernier à Alger.

Ce dialogue entre l’Algérie et la France s'inscrit dans le cadre des consultations bilatérales de haut niveau instituées entre l’Algérie et la France.

La délégation algérienne conduite par M. Messahel, comprenait des représentants des ministères des Affaires étrangères, de la Défense nationale et de l’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), de l’Intérieur et des Collectivités locales, de la Justice, de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication.

Source de l'article APS

Aucun commentaire: