Translate

dimanche 15 septembre 2013

Crise en Europe et tensions en Afrique du Nord pénalisent le Club Med

Le groupe voit son chiffre d’affaires baisser de 1,7 % depuis le début de l’année. Si le marché asiatique –et notamment la Chine– affiche de bonnes perspectives, les réservations sont à la peine en Europe et en Afrique du Nord.

Le Club Méditerranée a publié vendredi un chiffre d’affaires en baisse de 1,5%, à 317 millions d’euros, de mai à fin juillet. Dans le même temps, le groupe, qui fait l’objet d’une OPA lancée par Axa Private Equity et le conglomérat chinois Fosun , a enregistré moins de clients : 319.00 « GM » (gentils membres), soit un repli de 1,7 %. Cumulé sur les neuf premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires atteint 1,08 milliard d’euros, en baisse de 1,7%, selon le communiqué du groupe. Et sur neuf mois, le volume d’activité se replie de 0,8%, à 1,125 milliard d’euros.

Le volume d’activité (qui intègre l’activité des complexes gérés mais non détenus par le Club Med) a légèrement progressé au troisième trimestre, de 0,3%, à 342 millions d’euros à taux de change constants, alors qu’il avait reculé au premier semestre.
Si le calendrier des vacances scolaires de printemps (débordant sur mai) a eu un impact positif qui a contrebalancé la baisse d’activité de juillet, surtout en France, la crise en Europe qui rogne les budgets vacances des européens et les tensions persistantes dans les pays d’Afrique du Nord ont eu un impact sur l’activité du groupe.

Réservations : une dégradation marquée en Europe-Afrique

Et cette situation risque de perdurer d’ici à la fin de l’année. Le groupe note en effet une « dégradation marquée » des réservations ces huit dernières semaines en Europe-Afrique (–22,1%). Ce qui induit une perte de volume d’activité d’environ 10 millions d’euros.
Ce recul est principalement dû à une désaffection de la clientèle vis-à-vis de l’Egypte et de la Tunisie et à la morosité du marché français. Or la clientèle française pèse encore pour 40% des ventes.
Pour autant, les réservations cumulées au 7 septembre sont en hausse de 0,7% et sont jugées « encourageantes ». De fait la désaffection pour les marchés européens et nord-africains est en grande partie compensée par la bonne tenue des marchés de la zone Amérique et surtout de l’Asie. En Chine, marché, cible phare du groupe pour l’avenir, les réservations bondissent de 28 %. En zone Amérique, malgré une réduction de capacités de 3,8%, les réservations progressent aussi.

Source de l'article Les Echos
Pour aller plus loin :

Aucun commentaire: