Translate

samedi 28 septembre 2013

Renforcement du rôle des femmes dans la société : la troisième conférence ministérielle réaffirme les priorités, met en place un forum euro-méditerranéen et soutient le rôle de l'UpM



Les ministres en charge des affaires féminines et de l'égalité hommes-femmes des 43 pays de l'Union pour la Méditerranée (UpM) se sont réunis à Paris la semaine dernière à l'occasion de la troisième Conférence ministérielle sur le renforcement du rôle des femmes dans la société

Ils y ont rappelé leurs engagements dans les domaines prioritaires de l'égalité des droits entre les hommes et les femmes, de la lutte contre la violence et la discrimination ainsi que du changement des mentalités et des comportements pour faire de l’égalité hommes-femmes une réalité. Ils ont par ailleurs convenu de mettre en place un forum euro-méditerranéen sur le renforcement du rôle de la femme dans la société afin de garantir un véritable dialogue sur les politiques et la législation en rapport avec les femmes et sur leur mise en œuvre.
 
Les ministres ont adopté toute une série de conclusions concernant ces trois domaines prioritaires  :
 
I. Un droit de participation à la vie politique, économique, civile et sociale égal pour les femmes et les hommes
  • Renforcer la participation des femmes aux processus de prise de décisions politiques à tous les niveaux ;
  • Garantir la participation des femmes aux opérations de reconstruction, de consolidation de la paix et d’élaboration des politiques dans les pays sortant d'un conflit ;
  • Renforcer la participation des femmes aux processus décisionnels économiques ;
  • Garantir l’égalité entre les hommes et les femmes dans le domaine de l’emploi ;
  • Améliorer l’emploi des femmes dans le secteur privé ;
  • Favoriser l’esprit d’entreprise, le travail indépendant, ainsi que l’indépendance et l’émancipation économiques des femmes ;
  • Réduire les disparités entre les femmes et les filles vivant en milieu rural et celles vivant en milieu urbain ;
  • Veiller à l’intégration de l’égalité entre les hommes et les femmes et de l’émancipation des femmes en tant qu’éléments clés des objectifs de développement durable pour l’après-2015, analyser et appliquer les enseignements tirés des efforts réalisés pour atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement ;
  • Renforcer la citoyenneté des femmes. 
II. La lutte contre toutes les formes de violence et de discrimination à l’encontre des femmes et des filles
  • Aborder de manière plus efficace la prévention et la lutte contre toutes les formes de violence à l’encontre des femmes et des filles, y compris la violence domestique, le harcèlement sexuel, le harcèlement dans les espaces publics ;
  • Promouvoir l’éducation comme moyen de prévention de toutes les formes de violence à l’encontre des femmes ;
  • Informer les stagiaires dans les organes judiciaires, les candidats à la fonction de juge et les substituts du procureur sur le traitement des femmes victimes dans le cadre des procédures juridictionnelles et mettre en œuvre le programme de partenariat interorganisations en matière de prévention ;
  • Prévenir et combattre toutes les formes de violence sexuelle et de violence à l’encontre des femmes et des filles, notamment éliminer la violence domestique, la traite des êtres humains et les pratiques préjudiciables telles que les mutilations génitales féminines, la mariage des enfants, les mariages précoces et forcés et les crimes d’honneur ;
  • Garantir aux femmes victimes de violence et aux survivantes un cadre approprié ;
  • Renforcer le rôle des organisations de la société civile, en particulier les associations de femmes et de jeunes, les défenseurs des droits des femmes ainsi que les collectivités et les communautés locales ;
  • Reconnaître les liens qui existent entre l’émancipation économique des femmes et l’élimination de la violence. 
III. L’évolution des mentalités et des comportements afin de promouvoir l’égalité hommes-femmes non seulement en matière de droits mais aussi dans la pratique
  • Promouvoir une image équilibrée et non stéréotypée des femmes et des hommes dans les médias et le système éducatif, et sensibiliser la société à l’égalité entre les hommes et les femmes ;
  • Élaborer et mettre en œuvre des politiques nationales destinées à promouvoir des rôles équilibrés et non stéréotypés des femmes et des filles dans la société et à lutter contre la traite et l’exploitation sexuelle des femmes et des filles ;
  • Encourager un réel partenariat entre les secteurs public et privé, les employeurs, les syndicats, les entreprises et les associations professionnelles, ainsi que les organisations de la société civile, les associations de femmes et de jeunes, dans l’ensemble de la région euro-méditerranéenne, dans le cadre du dialogue qui vise à améliorer la situation des femmes.
Le futur Forum euro-méditerranéen sur le renforcement du rôle des femmes dans la société réunira, au moins une fois par an, des hauts fonctionnaires/experts qui examineront les avancées réalisées dans la concrétisation des engagements par des textes de loi et la mise en œuvre des mesures énumérées dans les conclusions de la troisième conférence. Ces experts feront ensuite rapport aux hauts responsables de l’UpM. Les hauts fonctionnaires/experts tiendront compte des résultats des consultations réalisées auprès de la société civile.
 
Par ailleurs, les ministres se sont engagés à soutenir la mise en œuvre des projets menés dans ce domaine par les acteurs concernés, y compris les organisations de la société civile. Ils identifieront à cette fin leurs besoins d’assistance technique et mettront en place un environnement plus favorable à la réalisation de ces projets, notamment en leur assurant un financement approprié. 
 
Les ministres se sont félicités des projets labellisés par l’UpM, présentés dans le rapport intermédiaire du Secrétariat de l’UpM sur l’émancipation des femmes et l’égalité entre les hommes et les femmes. Ils ont aussi encouragé les États membres, les organisations régionales et internationales, ainsi que les organisations non gouvernementales à présenter des projets concrets en vue de l’obtention du label de l’UpM et invité le Secrétariat de l’UpM à trouver des sources de financement et à faciliter l’accès de ces projets au financement
 
Les ministres ont convenu d’organiser la prochaine conférence ministérielle sur le renforcement du rôle des femmes dans la société en 2016 afin d’examiner et d’évaluer les progrès réalisés. 
 
Pour en savoir plus
Discours du Secrétaire général de l'UpM
EU Neighbourhood Info Centre – Vidéo sur l'engagement de l'UE à renforcer le rôle des femmes dans la société dans la région sud-méditerranéenne
Service européen pour l’action extérieure – Euromed et les femmes
Service européen pour l’action extérieure – Les droits des femmes dans la politique extérieure de l’UE
EU Neighbourhood Info Centre – Femmes  

Aucun commentaire: