Translate

dimanche 22 septembre 2013

Programme Méditalents - Coup de pouce aux jeunes cinéastes de la Méditerranée

Le jury de la troisième édition du programme Méditalents vient de désigner les quatorze candidats qui se feront accompagner dans la mise en œuvre de leur premier long métrage.

Programme-Meditalents.jpgDepuis trois ans déjà, Méditalents se soucie du besoin crucial de cinéastes dans les pays du pourtour méditerranéen. Motivé par l’envie de voir le cinéma méditerranéen se développer, le programme a souhaité mettre en place un atelier cinéma transméditerranéen destiné à accompagner le développement de l’écriture du premier long métrage des nouveaux talents émergent.
Ainsi, depuis 2011, Méditalents profite du Festival international du film de Marrakech, qui se tient chaque année au mois de décembre, pour lancer un appel à candidature. Les candidats souhaitant participer envoient un dossier d’environ quinze pages dans lequel ils développent leur projet. Après une phase de présélection et de sélection, le jury désigne les candidats qui intégreront le programme pour un peu plus d’un an. Pour cette troisième édition, quatorze candidats âgés de 24 à 43 ans, venus du Maroc, d'Algérie, de Tunisie, d’Égypte, de Jordanie, de Palestine, du Liban et de France ont été retenus. Ils participeront à six sessions d’écritures, dont quatre organisées à Ouarzazate, ville connue pour ses infrastructures cinématographiques, ses studios et ses plateaux de tournage.
Pendant quatorze mois, les participants au programme travailleront sur l’écriture de leur scénario et développeront leur projet grâce au soutien de quelques scénaristes confirmés comme Hassan Legzougi, Alain Layrac, Abdelkrim Bahloul, Marinella Banfi ou encore Louis Gardel. 
Pour Didier Boujard, directeur et cofondateur de Méditalents, «la mise en place d’une formation continue sur l’écriture dramaturgique était plus que nécessaire». Pour lui, ce programme permet également de créer un échange entre des cinéastes d’origines différentes et encourage, par conséquent, la circulation des idées et le croisement des identités culturelles.

Le programme a pour mission de former des scénaristes professionnels qui seront capables de collaborer à l’écriture de scénarios avec des réalisateurs confirmés. Il entend également accompagner les candidats jusqu’au ficelage de leur scénario, afin que les longs métrages qui en seront issus circulent dans les festivals, soient distribués en salles et diffusés à la télévision. Encore plus loin, Méditalents espère ainsi contribuer au développement de la cinématographie méditerranéenne, contribuer au dialogue interculturel et soutenir un cinéma porteur des valeurs d’égalité entre les femmes et les hommes.
Pour rappel, le programme est accessible aux candidats des pays de la Méditerranée qui possèdent déjà une première expérience dans le domaine de l’écriture cinématographique. 
Les sujets sont ouverts, mais portent généralement sur le développement des sociétés dont sont issus les candidats.

Un jury de professionnels pour un programme d’exception
Le jury du programme est présidé par le scénariste et réalisateur marocain Nour-Eddine Lakhmari et composé d’Abdelkrim Bahloul, scénariste et réalisateur franco-algérien, Khadija Alami, productrice marocaine, Marianne Khoury, productrice égyptienne, Lamia Berrada, romancière franco-marocaine et Pierre Chevalier, directeur des projets sur Arte.
Le programme Méditalents est soutenu par le Centre cinématographique marocain, la Ouarzazate Film Commission, le centre national du cinéma, Arte France et le Conseil régional Île-de-France.


Décryptage
Initiative franco-marocaine pour l’émergence des nouveaux talents de scénaristes de la Méditerranée, le programme Méditalents permet aux candidats sélectionnés de suivre six sessions d’écriture sur une période de quatorze mois.
Par Mae Aït Bayahya - Source de l'article Le Matin

Aucun commentaire: