Translate

dimanche 15 septembre 2013

Picasso céramiste et la Méditerranée

Faunesse, 1947 ou 1948 Terre blanche, réserve à la cire, patine, glaçure blanche, glaçure transparente partielle H. 43 ; L. 25 ; Pr. 14 cm. Collection particulière. © Succession Picasso 2012 Crédit photo : Alain LeprinceExpo Picasso : les oeuvres en leur terre

L’exposition Picasso a trouvé sa terre d’accueil. Qui mieux qu’Aubagne aurait pu recevoir 150 pièces du Picasso céramiste ?

Lors d’un des premiers comités de pilotage de l’exposition Picasso Céramiste et la Méditerranée, Joséphine Matamoros, conservatrice honoraire du patrimoine, et conservatrice historique de l’exposition expliquait qu’elle « est à sa juste place dans un territoire dont le coeur bat encore pour la Céramique. Il faut la dédier aux ouvriers céramistes d’aujourd’hui ». Une dédicace qui va droit au coeur de l’un des céramistes du territoire, Philippe Beltrando. « Pour moi c’est une sorte d’anniversaire qui me ramène à Argilla en 1991 quand nous recevions les pièces de trois potiers céramistes contemporains réunies autour de celles de "l’illustre" comme l’écrivait l’un d’eux, Jean Paul van Lith, parlant de Picasso. » 

Femme aux mains jointes [1947-1948] Terre cuite blanche, tournée et modelée (éléments appliqués), peinte aux oxydes et engobes, sous couverte partielle. H. 29 ; L. 7 ; Pr. 7 cm. Pièce unique. Collection particulière © Succession Picasso 2013. Crédit photo : Maurice AeschimannL’exposition de 150 pièces de Picasso à la Chapelle des Pénitents Noirs est en effet un signe fort à la profession qui en aura d’ailleurs la primeur, lors du vernissage, le 26 avril prochain. Avec ses 53 entreprises et 250 artisans et ouvriers, la filière argile est ici bien plus qu’une tradition, une activité à part entière où se croisent l’artiste, l’artisan et l’apprenti.

Pour Philippe Beltrando, les mots de Joséphine Matamoros « évoquent aussi le dynamisme du territoire. Avec le travail fait dans les écoles et la sculpture monumentale en cuisson à l’école de la Céramique (fin mars). Le lien social est assuré. » Car l’exposition sera également l’occasion d’éveiller des vocations grâce au travail de médiation, des moments où l’on fera réfléchir les enfants sur le vocabulaire de l’artiste. Et « tant qu’il y aura des hommes qui joueront avec de la terre, de l’eau et du feu, se prenant pour le Dieu créateur ou pour l’enfant barbotant, le monde ne donnera pas de lui-même une image tout à fait mauvaise » écrivait en 1991 Antoinette Faÿ-Hallé, alors conservatrice en chef du Musée national de la céramique.

L’exposition est ouverte tous les jours de 9h30 à 19h30, du 27 avril au 13 octobre 2013.
Le Centre d'art des Pénitents Noirs offre son écrin à quelque 150 œuvres de Picasso. Une exposition exceptionnelle à ne pas manquer !
Source de l'article Aubagne

Aucun commentaire: