Translate

vendredi 20 septembre 2013

Liban : plus de soutien de l'UE pour faire face à la crise des réfugiés syriens


La Commission européenne a adopté aujourd'hui un nouveau financement d'une valeur totale de 58 millions d'euros pour atténuer l'impact de l'afflux massif de réfugiés syriens au Liban. Il permettra de répondre aux besoins à moyen et long terme des réfugiés syriens et des communautés d'accueil libanaises, en particulier en soutenant les services aux enfants et l'enseignement et en renforçant les infrastructures de base et la reprise économique dans le pays.
 
Ce soutien comprend des fonds du programme d’aide global récemment annoncé, qui mobilise 400 millions d'euros supplémentaires pour remédier aux conséquences de la crise syrienne.
 
« Comme je l'ai souligné à Vilnius lors de la réunion informelle des ministres des affaires étrangères qui s'est tenue ce week-end, l'UE est résolue à trouver une solution politique qui résultera en une Syrie unie, inclusive et démocratique. En même temps, en tant que premier donateur, l'UE continuera à honorer ses engagements en matière d'apport d'aide et d'assistance aux personnes dans le besoin des suites du conflit syrien. La mesure spéciale en faveur du Liban prise aujourd'hui s'inscrit dans le cadre de cet effort », a indiqué la chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton.
 
Štefan Füle, commissaire en charge de l'élargissement et de la politique de voisinage, a quant à lui déclaré : « Ce nouveau soutien fait partie de notre réponse globale aux besoins urgents du Liban des suites de la crise en Syrie. Nous continuerons à soutenir nos partenaires durant cette période difficile. Les enfants réfugiés sont particulièrement affectés par la crise. En veillant à ce qu'ils puissent aller à l'école ou à la crèche, avec leurs voisins libanais, nous essayons de faire en sorte que la vie quotidienne de ces enfants retrouve un peu de sa normalité. »
 
La majorité des fonds (40 millions d'euros) sera principalement mise en œuvre à travers les agences de l'ONU (comme l'UNHCR, l'UNICEF et l'UNRWA) et vise à améliorer :
  • les structures préscolaires pour les enfants syriens et libanais ;
  • l'accès à un enseignement de qualité pour les enfants syriens et libanais en âge d'aller à l'école ;
  • les opportunités d'apprentissage pour les adolescents et les jeunes.
 
Le reste des fonds (18 millions d'euros) financera des initiatives en faveur, surtout, des communautés d'accueil libanaises, comme :
  • l'amélioration des infrastructures de base locales (approvisionnement en eau, assainissement, gestion des déchets solides) ;
  • le soutien à l'économie locale, aux initiatives génératrices de revenus, à la création d'emploi et le soutien social intensif (prévention des conflits, soutien aux personnes vulnérables).
La nouvelle enveloppe de 58 millions d'euros annoncée aujourd'hui constitue une hausse significative de l'assistance financière de la Commission européenne au Liban des suites de la crise en Syrie. Elle porte le montant total de l'aide humanitaire et non humanitaire à 235 millions d'euros.
 
Pour en savoir plus
Aide humanitaire et protection civile de la Commission européenne – Fiche d'information sur la crise en Syrie (septembre 2013)
Aide humanitaire et protection civile de la Commission européenne – Page web sur la crise en Syrie (septembre 2013)
Commission européenne – Fiche d'informations sur l'Union européenne et la Syrie (juin 2013)
Aide humanitaire et protection civile de la Commission européenne – Site internet

Aucun commentaire: